Sélectionné pour vous :  Kankan : les sages brisent le silence à propos des manifs et du manque de courant : "C'est Dieu qui va donner le courant"

Importation des denrées alimentaires en Guinée: le Premier ministre évoque un « deal » pour développer la production interne

Dans une note officielle publiée mercredi, 26 juin 2024, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) annoncé que la Guinée avait franchi la barre d’un million de personnes en crise alimentaire, dans le pays. Une situation face à laquelle les autorités guinéennes semblent être conscientes. Devant les opérateurs économiques cette semaine, le Premier ministre a fait part d’un « deal » avec la chambre de commerce et le patronnat.

Objectif, révèle Bah Oury, développer la production interne pour diminuer l’importation des denrées alimentaires de première nécessité.

« Avec la chambre de commerce et le patronnat, nous avons un deal pour développer la production interne pour diminuer nos importations en ce qui concerne les denrées de première nécessité. La question alimentaire, surtout au point de vue agricole, est devenu aujourd’hui un enjeux stratégique majeur, une arme. Et chacun veut assurer sa souveraineté en assurant que sa population puisse se nourrir sans dépendre de l’étranger. Nous aussi, nous en avons les possibilités, nous avons nos terres, l’eau, la main-d’œuvre, d’où la nécessité que nous puissions changer de mentalité. Nous ne pouvons plus nous permettre d’être une économie de rente, nous ne pouvons plus nous féliciter d’être un pays de scandale géologique. Nos ressources sont là, nous devons les exploiter, les transformer. Mais, nous devons utiliser ces revenus pour développer les autres secteurs notamment le secteur agricole parce que c’est par ce biais là que nous pourrons donner de l’emploi à nos jeunes et stabiliser le pays, équilibrer les territoires parce que sans l’équilibre des territoires, certaines zones se sentiront abandonnées. Et lorsqu’il y a des frustrations sur n’importe quelle partie du territoire national, c’est un facteur de tensions et de perturbations du vivre ensemble », a-t-il déclaré.

Sélectionné pour vous :  Siguiri: le corps sans vie d'un orpailleur burkinabè retrouvé dans une mine d'or artisanale, à Didi

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

Tél. : 627 56 46 67  / 660 23 01 03 

 

E-mail : souaremohamedlamine56@gmail.com

Laisser une réponse
Share to...