Sélectionné pour vous :  Dr Fodé Oussou interpelle le Général Doumbouya : "Il doit siffler la fin de la récréation pour que ce pays se calme"

Incendie au marché de Madina : des victimes pointent du doigt la « mauvaise gestion » de l’électricité par les autorités

Dans la nuit du jeudi, 2 mai 2024, un incendie d’origine inconnue s’est déclaré dans un immeuble, sis au marché de Madina, le plus grand centre de négoce du pays. Toute la nuit, des sapeurs-pompiers appuyés par des gendarmes, ont lutté contre le feu. Finalement, l’incendie a été maîtrisé après avoir causé des dégâts énormes. C’est en tout le constat fait par l’un de nos reporters ce vendredi matin.

Un calme comparable à celui d’un cimetière règne ce matin au grand marché de Madina suite à l’incendie d’un centre commercial. Sur les lieux, l’immeuble en question renvoie l’image d’un bâtiment calciné en grande partie. Toitures décoiffées, murs éventrés, la fumée s’échappe encore du bâtiment. Le lieu de l’incendie est déjà bouclé par la police technique et scientifique. N’y ont accès que des agents spécialisés, des journalistes et quelques rares victimes. A en croire quelques victimes, une vingtaine de boutiques et leurs contenus sont partis en fumée.

Elhadj Bangaly Kaba, vendeur de produits cosmétiques est revenu sur les circonstances de l’incendie.

« L’incendie s’est déclaré à partir de 22h mois. Quand le transformateur a pété, l’immeuble a pris feu. Nous n’avons pas pu récupérer les objets. La perte est inestimable, les boutiques qui ont pris feu contenaient des marchandises. Il y a 12 boutiques à gauche, 12 autres à droite et 2 au milieu. Les sapeurs-pompiers de Tapaz et CIAO ont fourni assez d’efforts pour contenir le feu. L’appel qu’on peut lancer au niveau de l’État, c’est de revoir le problème de courant qui nous a causé ce dégât. Le courant n’est pas stable », a-t-il déploré avec un visage crispé.

Sélectionné pour vous :  Faranah : les autorités lancent l'opération de collecte de sang en faveur des sinistrés de l'incendie de Kaloum

Ibrahima Tall, l’un des responsables dudit centre a déploré également la gestion de l’électricité par l’État.

« Après le sinistre qu’on a connu hier, nous sommes déçus et résolus dans la mesure où les forces de défense et de sécurité ont abattu un travail énormément. Elles sont à remercier et féliciter parce que lorsqu’il y a eu feu, les gens ont voulu vider nos boutiques. Les sapeurs-pompiers aussi n’ont ménagé aucune effort pour éteindre ce feu. Le constat est décevant parce qu’il y a eu 26 boutiques qui ont été complètement anéanties par les flammes. En amont, nous invitons le gouvernement de doter la protection civile de moyens nécessaires. Vu ce qu’ils ont abattu hier s’il y avait les moyens nécessaires il y aura moins de dégâts. En aval, nous invitons l’État à prendre toutes ses responsabilités pour régulariser l’électricité. L’origine du feu vient du transformateur », a-t-il fait savoir.

Pour l’heure, quelques victimes de cet incendie observent les dégâts avec un regard abattu. Quant à la police technique et scientifique, elle effectue son travail. Des autorités civiles et militaires rallient également les lieux.

A suivre !

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...