Sélectionné pour vous :  Don de la Côte d'Ivoire à la Guinée : une enveloppe de 500 millions FCFA, du carburant d'un coût de 100 millions FCFA et des médicaments

Insécurité à Kamsar : Deux conducteurs de taxi-moto victimes d’attaque à main armée, l’un d’eux tu*é par des malfrats 

La recrudescence de l’insécurité dans la préfecture de Boké devient de plus en plus inquiétante chaque jour qui passe. Dans la soirée du mardi, 16 janvier, deux jeunes conducteurs de taxi-moto ont été victimes d’attaque des malfrats, rapporte notre correspondant. L’un a été poignardé et se trouverait dans un état critique et la seconde victime du nom de Amadou Bangoura, a trouvé la mort.

Selon nos informations obtenues d’une source locale, l’acte s’est passé dans le district de Kastrie, situé en haute banlieue de Kamsar.

« C’est un jeune, il n’est pas du coin. C’est derrière une cour qu’on l’a retrouvé mort aux environs de 19 heures. L’annonce de la nouvelle a déclenché une vive colère des citoyens des quartiers périphériques qui ont aussitôt barricadé la route et la voie ferrée. C’est un groupe d’individus qui serait à la base de ce crime. C’est comme ça qu’ils opèrent à Kamsar. On te déplace et on te tue », a expliqué un travailleur d’une société qui a requis l’anonymat.

« Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants en colère et libérer la route, ainsi que la voie ferrée », ajoute notre informateur, qui explique tout de même que « ce matin-là, la circulation a repris peu à peu et le calme est revenu. Le jeune qui a reçu un coup de couteau a été transporté d’urgence à l’hôpital ANAIM pour recevoir des soins « , a-t-il indiqué.

A rappeler qu’il y a quelques jours, la Bac N18 de Kolaboui avait procédé à l’arrestation d’un groupe de 7 personnes accusées d’avoir commis deux meurtres. Avec ces présumés bandits, 9 motos volées dit-on, ont également été saisies et présentées à la presse locale.

Sélectionné pour vous :  Levée de 5 000 milliards pour financer les infrastructures en Guinée : « Ca permet de créer les conditions de l’émergence du pays », selon un économiste

Toute nos tentatives pour avoir les autorités de la sous-préfecture de Kamsar sont restées sans succès.

Boké, Bailo Bah pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...