Sélectionné pour vous :  Le CNRD se dirige-t-il vers son déclin ? : Aliou Bah révèle un comportement similaire entre l’entourage de Dadis et celui de Doumbouya

Kankan : Des travailleurs d’une société chargée de réaliser des voiries agressés par des jeunes, à Banakoroda

Apparemment, depuis la dernière inondation qui a eu lieu le dimanche 28 avril 2024, les relations entre la population du quartier Banakoroda et la société Guiter S.A, chargée des travaux de voirie urbaine dans le même quartier, se sont détériorées. Alors que l’entreprise semble rejeter toute responsabilité liée à cette inondation, des citoyens expriment leur colère. Dans la journée de mardi, pendant qu’ils travaillaient, certains employés de ladite société ont été victimes d’agression de la part des jeunes du quartier Banakoroda, entraînant une blessure, a appris Siaminfos.com à travers son correspondant.

Interrogé, Kabinet Bérété, conducteur de machine à la société Guiter, a révélé des détails sur les circonstances de cet incident.

« Nous travaillions aujourd’hui lorsque la machine a touché la bordure qui a été déplacée. À ce moment, un jeune assis à côté, nous a dit que nous avions déplacé une bordure. Je lui ai dit de laisser comme ça, que c’était notre travail et que nous avions du personnel pour s’occuper de ces détails. Mais, il a insisté en affirmant que nous ne bougerions pas tant que la partie n’était pas réparée. Je lui ai répondu que ce n’était pas son problème et que nous étions responsables de nos actions. Lorsque j’ai commencé à avancer, il a commencé à discuter avec mes apprentis. Ils ont répété les mêmes choses, affirmant qu’ils ne bougeraient pas. Quand l’un d’eux a saisi la main d’un de mes apprentis, ce dernier, en la retirant, a accidentellement touché un jeune de teint clair. Ce dernier a alors cherché des pierres par terre. Je suis intervenu pour le calmer, mais en vain. Il a pris une pierre pour frapper mon apprenti, mais heureusement, il a touché son visage. En tout cas tout son visage est gravement blessé », a-t-il expliqué.

Sélectionné pour vous :  Guinée : Makanera Kaké invite les autorités à bannir « les intérêts privés attachés aux actes administratifs et aux contrats »

Face à la situation, le chef de quartier de Banakoroda a pris la parole devant quelques journalistes. Lamine Kaba a déploré le comportement des jeunes de son quartier avant de s’engager à mettre fin à ces dérapages. D’ailleurs, il a promis d’interpeller les parents des mis en cause qui restent toujours introuvables.

« C’est avec tristesse que je prends la parole aujourd’hui à cause de ce qui s’est passé dans mon quartier. Ce n’était pas notre intention que cela arrive. À ma grande surprise, on m’a informé que les travailleurs de l’entreprise Guiter ont été agressés. Je suis venu trouver, qu’ils ont évacué à l’hôpital la personne blessée. Ce sont quatre personnes qui ont commis cet acte. Nous avons arrêté le principal coupable, mais les trois autres se sont échappés. Nous avons visité les familles de ces trois personnes et leur avons donné un ultimatum. Si elles ne se présentent pas d’ici ce soir, ce seront leurs parents qui répondront. En plus, toute personne plaidant en faveur de ces jeunes sera également arrêtée », a martelé avec insistance Lamine Kaba Chef de quartier Banakoroda.

Selon les dernières nouvelles, un des quatre présumés coupables a été arrêté et conduit à la gendarmerie. Les trois autres restent introuvables. Et, beaucoup s’interrogent sur les conséquences de cette tension entre la société Guiter S.A et la population de Banakoroda.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...