Sélectionné pour vous :  Mise à disposition du Bateau énergétique turc à la Guinée : « C'est l'un des contrats les plus déséquilibrés que je puisse voir » (DG EDG)

Kankan : les acteurs sociopolitiques s’expriment sur la nomination de Bah Oury au poste de Premier ministre

Dix jours après la dissolution du gouvernement Goumou, la Guinée tient enfin son nouveau Premier ministre. Il s’agit de l’homme politique Bah Oury, président du parti UDRG (Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée). La nouvelle a été publiée dans la soirée du mardi, 27 février 2024. Il aura la lourde tâche de former le nouveau gouvernement de la transition.

C’est dans le JT de 20 heures 30 que le nom est tombé. Amadou Oury Bah devient ainsi le troisième Premier ministre de la transition dirigée par Mamadi Doumbouya. Dans la savane guinéenne, acteurs sociaux et politiques saluent le choix du chef de la junte. Pour Ibrahima Kalil Kouyaté, membre du conseil régional des organisations de la société civile ce choix est à féliciter:

« Moi, je pense que ça a été un bon choix parce qu’il faut avouer que par rapport à tout ce qui se passe actuellement au pays, cette conjoncture que nous vivons depuis un certain temps, il fallait un homme politique d’une certaine maturité pour diriger le gouvernement. Bah Oury, je ne le connais pas personnellement, mais j’ai l’impression qu’il a cette maturité, ce recul dans la vie politique pour comprendre les enjeux qui caractérisent actuellement la société guinéenne et pouvoir prendre de bonnes décisions », a-t-il dit.

Comme son prédécesseur, ce choix porté sur Bah Oury réjouit également Lancinè Condé, secrétaire fédéral du Bloc Libéral et conseiller Communal :

« Cette nomination est un fait salutaire, c’est un sentiment de joie et de satisfaction puisque nous l’avons souhaité nous acteurs politiques depuis l’avènement du CNRD au pouvoir, qu’il y ait un Premier ministre politique. Vu la sagesse qu’incarne Bah Oury, c’est un ouf de soulagement, peut-être une façon de rectifier la transition et la politique du CNRD. La nomination d’un politique comme Premier ministre va nous aider à accélérer la transition, mais aussi à unir les couches sociales et les acteurs politiques, chose qui est importante car cela va nous aider à décrisper la situation et surmonter toutes les crises que nous traversons en ce moment. Avec le gouvernement de Goumou, il y a eu des crises sans précédent », a-t-il souligné.

Sélectionné pour vous :  Black M présente ses excuses aux Guinéens : « Dénigrer la Guinée, équivaut pour moi à dénigrer mes parents...»

Le secrétaire fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Antoine Dogbo Guilavogui, apprécie cette nomination même s’il se dit surpris.

« J’ai plutôt une vision qui me permet de dire que j’apprécie. C’est son comportement qui montrera s’il le mérite ou non. Si le président pense prendre Bah Oury, c’est une joie pour moi. Le reste, c’est avec le temps que l’on va apprécier. Si on m’avait demandé, intérieurement j’aurais préféré un Gassama qui n’a jamais eu froid aux yeux pour dire la vérité à Alpha Condé, bien qu’il n’était pas écouté. Si le choix tombe sur Bah Oury, j’accueille cela avec joie, surtout que c’est une autre ethnie. C’est la deuxième fois en Guinée que le Fouta est choisi pour la primature », a-t-il déclaré.

Il faut rappeler que cette nomination de l’homme politique Bah Oury intervient à un moment où la transition est confrontée à plusieurs difficultés, notamment la grève générale et illimitée déclenchée par les centrales syndicales du pays.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...