Sélectionné pour vous :  Guinée : tout savoir sur le projet "les potagers bio scolaires" qui initie les élèves à l'agriculture biologique en milieu scolaire

Les avocats de Pendessa annoncent un pourvoi contre l’arrêt de la Cour : « Le fait de le condamner et de salir son casier est une mauvaise chose »

Poursuivi pour « participation délictueuse à une réunion sur les lieux publics, participation à un attroupement, complicité, atteinte et menace à l’ordre publics », Sékou Jamal Pendessa, secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée a été condamné en appel ce mercredi, 28 février 2024 au temps mis en prison avec deux mois assortis de surcis.

Bien qu’il recouvre sa liberté, le journaliste aura toujours un casier chargé avec cet arrêt de la Cour d’appel de Conakry. Chose qui met en mal les avocats du syndicaliste.

« Il a été condamné au temps mis. Nous, nous estimons que la décision est rendue en violation de la loi. Parce que pour le condamner à un mois et quelques jours, il faille qu’il commette une infraction alors que nous nous protestons. Monsieur Pendessa n’a commis aucune infraction. C’est pourquoi nous avons plaidé toujours ce dossier non coupable depuis la première instance jusqu’en appel », a laissé entendre Me Faya Gabriel Kamano, un des avocats de la défense.

Pour l’avocat, « le fait qu’il [Sékou Jamal Pendessa] retourne à la maison est une bonne chose. Mais le fait de le condamner au temps mis et de salir son casier judiciaire est une mauvaise chose ».

C’est pourquoi, annonce Me Faya Gabriel Kamano, « nous allons nous entretenir avec notre client pour que nous décidons avec lui d’exercer le pourvoi en cassation contre l’arrêt de la Cour ».

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Gaoual interdit dans une Mosquée aux États-Unis : « Les égarements d’un individu ne nous concernent pas, L’UFDG n’est pas la ligue islamique » (Cellou Baldé)
Laisser une réponse
Share to...