Sélectionné pour vous :  Jamais dans l’histoire de la République de Guinée, un ministre de la Justice n’a été la risée du peuple

Kankan : pourquoi des leaders religieux ont porté plainte contre l’érudit Elhadj Cheick Souleymane Sidibé

Plus rien ne va ces derniers jours entre la ligue islamique de Kankan et le président de Nourdine Islam. Dans une de ses récentes sorties sous les applaudissements des membres de son association, l’érudit Cheick Souleymane Sidibé connu sous le nom de Karamo Solo a critiqué un membre de la ligue islamique de la préfecture.

C’est un Karamo Solo furieux et mécontent qui s’est exprimé en début semaine devant des citoyens acquis à sa cause. Un problème lié à la célébration du nouvel an musulman serait à l’origine de ces bisbilles qui l’opposent à la ligue islamique. Revenant sur les circonstances du problème, Karamo Solo décrit :

« La vérité finira par triompher ici dans ce bas monde. Ici à kankan, un membre de la ligue islamique est resté sur le point de mourir et demander aux gens de me pardonner pour lui. Le vœu de certains membres de ligue islamique de kankan, c’est de faire tout possible pour nuire à cette transition. Mais faites tout possible, je vous jure que ça ne marchera pas. Je prends à témoin l’opinion nationale, que s’il y a incidents entre les religieux de Kankan, la ligue islamique préfectorale sera prise pour responsable. Comment des personnes peuvent se permettre de dire que la fin d’année musulmane ne doit pas être célébrée, alors que chaque année, le 24 décembre et 31 décembre sont célébrés sans bruit. Pire, la célébration du 14 février (la Saint Valentin, ndlr) qui occasionne des comportements non permis par l’Islam est devenue une pratique courante à Kankan. Donc, si la ligue islamique préfectorale de Kankan ne prend pas ses responsabilités, moi je n’ai pas peur, ni la crainte de célébrer cette fête de fin d’année. Un homme qui va combattre en pleine forêt ne peut jamais avoir peur de combattre en pleine ville. Je vous jure que la ligue islamique régionale de Kankan a un grand défaut. Ce n’est pas Karamo Bangaly Kaba, le secrétaire général régional qui a un défaut, mais c’est son fils Kalou Kaba. Ce monsieur n’est pas honnête. C’est lui qui est à la base de toutes les divisions entre les musulmans à Kankan. Les gens le disent derrière lui, mais moi je lui dis aujourd’hui officiellement », a fustigé Karamo Solo.

Sélectionné pour vous :  Situation des enseignants contractuels : <>, accuse Moussa Doré

Quelques jours après la sortie de Karamo Solo, les responsables de la ligue islamique de kankan ont apporté un démenti aux propos de l’érudit. D’ailleurs, une plainte contre ce dernier est déjà à la Haute Autorité de la Communication.

 

Kankan, Cheick Ahmed pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...