Sélectionné pour vous :  Des étrangers persécutés en Egypte ? : une Guinéenne meurt en prison, une autre saute du 4ème étage pour se sauver (source)

La cinglante réplique de Cellou Baldé à Ousmane Gaoul Diallo : « Sa page est totalement tournée, il doit faire le deuil de son exclusion »

Depuis plusieurs mois maintenant, l’actuel porte-parole du gouvernement guinéen de transition et l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), sont à couteaux tirés. Exclu du parti dirigé par l’ancien Premier ministre guinéen Cellou Dalein Diallo, Ousmane Gaoual Diallo ne digère toujours pas son exclusion. En effet, le ministre des Télécommunications soutient que la décision l’ayant exclu de l’UFDG est « contraire » aux textes qui régissent cette formation politique.

Du berger à la bergère, le coordinateur des fédérations de l’intérieur de l’UFDG, n’a pas été tendre avec Ousmane Gaoul Diallo. Sans se voiler la face, Cellou Baldé dit à qui veut l’entendre que la page de ce dernier est définitivement tournée : « C’est comme si un simple citoyen faisait des observations pour dire qu’à l’UFDG il y a ceci ou cela. Nous ne sommes pas des communicants, nous ne sommes pas là pour relayer les communications d’Ousmane Gaoual Diallo. A l’UFDG, pour nous, comme nous l’avons toujours dit, sa page est déjà tournée. Donc, il n’a pas à donner des injonctions à l’UFDG, cela ne nous intéresse pas du tout. A chaque fois, du côté du gouvernement ils sont coincés, parce que les résultats de l’évaluation sont sortis. Il paraît qu’il y en a qui ont eu zéro, il y a les ministres passables, il y a les ministres médiocres. Donc, il faut combler ce vide là et faire en sorte que l’actualité nationale soit polarisée sur autres choses et non sur les résultats d’évaluation. C’est des questions qui ne nous intéressent pas, nous faisons notre bonhomme de chemin, nous sommes un parti légalement constitué, qui tient régulièrement ses réunions et assemblées. Toutes les instances de l’UFDG sont légitimes », a-t-il affirmé avant d’enfoncer le clou :

Sélectionné pour vous :  Justice : le procureur de Boké et le juge de paix de Boffa suspendus pour "faute professionnelle"

« Pour moi, il doit s’occuper de son département, des évaluations qui sont en train de se faire, laisser Cellou Dalein et l’UFDG tranquilles. Nous connaissons les textes de l’UFDG mieux que lui. Il fait juste du buzz pour donner de matière à communiquer par rapport au déboire du gouvernement et tout ce qu’on est en train de vivre aujourd’hui par rapport au fait que les gens n’arrivent pas à remplir leurs contrats d’objectifs au niveau de leurs missions avec la transition, sinon il sait pertinemment que sa page est totalement tournée, que les statuts et le règlement intérieur du parti ont été correctement respectés, les règles et procédures en la matière ont été suivies, et il sait qu’il n’a aucun autre recours pour faire un comeback au niveau de l’UFDG », a-t-il lâché.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...