Sélectionné pour vous :  Pita : un des prisonniers évadés à la prison civile mis aux arrêts, jugé et condamné (procureur)

La Guinée face à une rupture de vaccins? « Aujourd’hui, nous sommes à 0% de rupture » (ministre de la Santé)

Le Forum pour la souveraineté et l’innovation vaccinale s’est ouvert jeudi à Paris. Il est coorganisé par la France, l’Union africaine et le Gavi, l’Alliance mondiale du vaccin, en présence d’Emmanuel Macron. Une rencontre à laquelle le ministre guinéen de la Santé et de l’Hygiène Publique a pris part. C’était une occasion pour Dr Oumar Diouhé Bah de faire une mise au point par rapport au cas de notre pays, qui observait une rupture de vaccins.

A en croire le ministre, cette rupture de vaccins n’est que désormais un lointain souvenir.

« Le forum avait pour objectif de procéder au lancement de l’accélérateur pour la production des vaccins en Afrique. Parce qu’aujourd’hui, l’Afrique ne produit que 2% de vaccins. L’objectif aujourd’hui pour 2040, c’est de produire 60% de vaccins utilisés en Afrique. Le deuxième objectif, c’était de procéder au lancement d’une campagne de mobilisation de ressources pour la période 2026-2030 », explique Dr Oumar Diouhé Bah avant de poursuivre:

« La Guinée avait un taux de rupture de plus de 95%, nous mettant au premier plan des pays au monde où y a vraiment de rupture. Aujourd’hui, avec cette initiative que nous avons entamée, nous sommes à 0% de rupture. Donc, nous avons suffisamment de vaccins pour pouvoir vacciner le maximum d’enfants », a fait savoir le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique.

« D’ailleurs, je profite pour remercier du fond du cœur et exprimé ma gratitude au président de la République le Général de corps d’armée Mamadi Doumbouya, pour sa détermination à améliorer le système de santé de notre pays », indique Dr Oumar Diouhé.

Sélectionné pour vous :  Boké : Zoom sur le marché Gnimguèma, où les femmes cohabitent avec des ordures

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

622750332

Laisser une réponse
Share to...