Sélectionné pour vous :  Ousmane Gaoul prend Cellou Dalein Diallo à contre-pied: « Il a une part de responsabilité dans tout ce qui arrive dans ce pays »

Labé : Deux véhicules de transport en commun attaqués par des coupeurs de route à Tamagaly et Labota, des bien emportés

Deux véhicules de transport en commun ont été attaqués par des coupeurs de route en l’espace d’une semaine sur la nationale Labé-Conakry. Le premier cas s’est produit lundi dernier à Tamagaly, dans la préfecture de Mamou. Interrogé, le conducteur du véhicule, Elhadj Diallo est revenu sur le déroulement de l’attaque.

« Lundi dernier, je quittais Conakry pour Labé. Arrivé à Tamagaly, j’ai pris le soin d’augmenter le gasoil. A la sortie de Mamou vers Konkouré, nous avons été pourchassés par deux jeunes à bord d’une moto. L’un était munis d’une arme PMAK et ils m’ont intimé de stationner le véhicule. C’est quand ils ont menacé de tirer sur moi que j’ai décidé de stationner l’engin. Ils ont ouvert le coffre du véhicule et m’ont sommés de ne pas sortir du véhicule. Ils ont alertés leurs collègues qui nous ont rejoint juste quelques minutes après. Quand ils sont arrivés, ils ont proféré des injures avant de me dire que j’avais des médicaments comme colis. J’ai rejeté en bloc ces accusations et ils m’ont tout de même demandé de payer un montant de 10 millions. Ils ont pris le contrôle de l’engin et ils ont dirigé le véhicule en brousse. Quand alors nous sommes arrivés, j’ai trouvé qu’ils avaient stationné 3 véhicules et les passagers étaient couchés au sol. Ils ont emporté un montant de deux millions 50 mille qui appartenait à une dame. Et moi, j’avais 750 mille qu’ils ont emportés. En plus, ils ont pris nos téléphones portables. Après avoir pris tous nos biens, ils nous ont laissé partir », a-t-il expliqué.

Sélectionné pour vous :  Dr Edouard Zotomou s'en prend à ses pairs: "En Guinée, il faut reconnaître qu'il y a politiciens, il y a opportunistes"

Le deuxième cas selon le syndicat des transporteurs et de la mécanique générale de Labé, s’est passé ce vendredi, 11 août à Labota dans la préfecture de Kindia. Le chauffeur du véhicule serait détenu dans les locaux du commissariat de police de Coyah. Il est accusé par un douanier qui était à bord du taxi d’être en complicité avec les coupeurs de route.

Interrogé, Mamadouba Bang’s Camara, chargé des conflits et négociations à la CNTG de Labé a apporté des précisions.

« J’ai reçu un appel ce matin à partir de Coyah et on m’a fait savoir que notre chauffeur du nom de Mamadou mo Sékouba a été attaqué à Labota pendant qu’il se rendait à Conakry. Je pense qu’ils ont été dépouillés de leurs biens. C’est pourquoi les passagers l’ont amené dans les locaux des forces de défense et de sécurité. J’ignore pour l’instant le coût total du montant emporté et la nature des biens. A l’heure qu’il fait, nous essayons de voir comment nous rendre à Coyah pour voir ce qu’il y a lieu de faire. J’ai toujours invité les chauffeurs à éteindre leurs téléphones portables quand ils voyagent sur Conakry mais jusque-là certains sont réticents », a-t-il fait savoir.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...