Sélectionné pour vous :  Match Cameroun-Guinée: des supporters du Sily national à Boké, très excités de savourer la victoire de la Guinée

Labé : une malade mentale tente de se suicider en se brûlant 

Une dame psychiatriquement défaillante, domiciliée à Maleya, un secteur relevant du quartier Daka 2, dans la commune urbaine de Labé, a tenté de se suicider. Fatoumata Djaraye Diallo qui s’est mise le feu dessus, a été sauvée de justesse, a appris Siaminfos.com à travers son correspondant. Selon nos informations obtenues d’une source locale, la victime vivait avec son mari à Macenta d’où elle a été retournée à Labé pour des raisons de santé.

Interrogée, Adama Dian Diallo, sage femme et voisine de la victime est revenue sur les circonstances de l’acte.

« Tout a commencé à Macenta parce que c’est là-bas qu’elle vivait avec son mari. Selon ce qui m’a été rapporté, elle a été victime d’une fausse couche à deux reprises. Elle a été prise en charge à la maternité et c’est là-bas qu’elle a été victime de troubles psychiques. Elle y est restée et c’est lors de cette prise en charge qu’elle a commencé à fuir et émettre des cris tard dans la nuit. Vu que son mari n’a pas de moyens, son mari a décidé de la ramener chez sa mère adoptive, à Maleya. C’est cette dernière qui l’a éduquée depuis à l’âge de deux ans et l’a finalement donnée en mariage. Elle est restée avec la victime depuis le mois de ramadan. Quand sa folie commence, elle parvient même à passer par les grillages de la clôture. Il y a quelques jours, la vieille dame a décidé d’aller acheter son petit déjeuner à la boutique. Pour elle ( vieille dame) toutes les dispositions étaient prises afin qu’elle ne puisse pas accéder à des objets tranchants ou dangereux pour mettre fin à sa vie. Et quand elle est revenue de la boutique, malheureusement, elle a entendu la victime crier à l’intérieur de la maison. Du coup, elle a vu une boîte d’allumette dans les bagages de la victime. Elle portait un complet cousu à l’aide de dentelles qui a d’ailleurs intensifié sa brûlure. Heureusement que le feu n’a pas attaqué la maison et certains objets se trouvant à l’intérieur de la maison. Sinon, c’est son corps calciné qu’on aurait retrouvé », a-t-elle expliqué.

Sélectionné pour vous :  N'zérékoré: un malade mental tu€ une fillette de trois ans à l'aide d'une machette et se fait lynch€r par une foule en colère

Aussitôt, la victime Fatoumata Djaraye Diallo a été transportée d’urgence au service de la traumatologie de l’hôpital régional de Labé pour des soins. Mais faute de moyens, elle poursuit sa convalescence à la maison, a-t-on appris.

« Immédiatement elle a été transportée à l’hôpital régional de Labé et elle a bénéficié des premiers soins. Elle a été hospitalisée sur un lit que la vieille dame a payé de ses propres moyens à 200 000 gnf. Mais vu que la famille n’a pas de moyens, elle est sortie de l’hôpital pour poursuivre ses soins à la maison. De là, sa tutrice a fait recours aux soins traditionnels mais jusque-là, elle ne recouvre pas sa santé. Actuellement, la brûlure dégage une odeur nauséabonde et vous ne pouvez pas être à côté d’elle. J’ai décidé de la laver et après avoir touché la brûlure, j’ai constaté une sécrétion. J’ai décidé de faire recours au voisinage et aux personnes de bonne volonté pour une assistance. On a cotisé une petite somme et j’ai pu avoir certains produits que j’utilise lors de son bain. Tout de même, nous sollicitons une aide non seulement des autorités, mais aussi des personnes de bonne volonté pour qu’elle puisse bénéficier de soins adéquats », a-t-elle lancé.

Il faut rappeler que la victime Fatoumata Djaraye Diallo est mère de deux ans enfants.

 

Labe, Bachir Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...