Sélectionné pour vous :  Massacre du 28 sept : ce témoignage de Général Bafoé, Commandant de la CMIS de Cameroun au moment des faits

Faranah : citoyens et autorités commémorent le 40e anniversaire de la mort de Ahmed Sékou Touré

L’association « Kantiya » composée des filles et fils ressortissants et résidents de Faranah a organisé ce mardi, 26 mars 2024, la lecture du saint Coran et un sacrifice non seulement pour le repos de l’âme du premier président guinéen, Ahmed Sékou Touré, décédé le 26 mars 1984, mais aussi pour la paix et le développement en Guinée. C’est la Mosquée centrale de Faranah qui a abrité cette cérémonie qui a connu une grande mobilisation des fils de Faranah.

Dans son intervention de circonstance, le vice-président de Kanti de Faranah, Elhadj Sékou Camara a révélé les raisons de cet événement.

« Cette cérémonie est pour nous une occasion solennelle de réaffirmer notre attachement indéfectible à ses idéaux. C’est pourquoi, tous les fils de Faranah et des autres regions ont fait massivement le déplacement pour fêter cette cérémonie avec nos parents de Faranah. On avait assez de programmes mais compte tenu du fait que des travaux de rénovation complète de la maison de feu Président Ahmed Sékou Touré entamés par le gouvernement ne sont encore pas achevés, nous avons préféré faire en deux étapes. La première, comme le 26 mars ne se répète pas deux fois par an, nous avons préféré faire la première étape qui est la lecture du Coran et le sacrifice. La deuxième étape, dès que la restauration de la maison finira , nous viendrons procéder au carnaval, à l’inauguration et au symposium sur Sékou Touré pourquoi pas le jardin botanique que nous voulons baptiser à son nom. Cette cérémonie a eu lieu grâce au Président Général Mamadi Doumbouya. Du fait qu’ il a restitué la villa belle vue, la villa André à la famille du défunt président, il a baptisé l’aéroport international de Conakry en son nom. C’est ce qui a fouetté la conscience de tous les Faranaka pour accompagner le Président Mamadi Doumbouya que nous remercions très vivement », a-t-il martelé.
En sa qualité de gouverneur de la région administrative de Faranah, Boundouka Condé a laissé entendre que:

Sélectionné pour vous :  Massacre du 28 sept : ce témoignage de Général Bafoé, Commandant de la CMIS de Cameroun au moment des faits

« cette cérémonie représente une reconnaissance envers un homme qui a tout donné à son peuple, qui a tout donné à l’Afrique. A entendre les oeuvres du feu Ahmed Sékou Touré, tout ce qui est lié à lui ne doit passer à l’oubliette. De sa mort jusqu’à maintenant, c’est la première fois qu’une telle mobilisation s’effectue à sa mémoire. Et cela, c’est grâce au Président de la République, le Général de division Mamadi Doumbouya qui a donné le nom de l’aéroport international de Conakry à feu Ahmed Sékou Touré. Il l’a réhabilité et cela mérite d’être vraiment connu et couronné par des événements comme ce que nous vivons aujourd’hui », dit-il.
Elhadj Ibrahima Kalil Keïta, ex préfet de Faranah et compagnon de l’indépendance guinéenne s’est exprimé en ces termes :

« C’est pour moi un sentiment de de satisfaction et de réconfort moral. Aujourd’hui, le Président Mamadi Doumbouya a réhabilité le père fondateur de la nation guinéenne. Sékou Touré ne vit plus, son physique a disparu. La première vie, c’est en chair et en os. Or, la chair et l’os, c’est des substances organiques décomposables que les racines des végétaux puisent pour se nourrir. C’est aujourd’hui que Sékou Touré commence sa deuxième vie, une vie éternelle. C’est pourquoi il est là non pas en chair et en os, mais en idéal. Idéal de vérité, idéal de justice, idéal de comportement , idéal d’utilité sociale, idéal de paix et de développement à travers le monde. Je remercie le Président Mamadi Doumbouya pour sa sagesse et sa reconnaissance aux œuvres de feu Camarade Ahmed Sékou Touré », a-t-il lancé.

 

Faranah, Fanta Lanciné Keïta pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...