Sélectionné pour vous :  Crise de pain dans certains quartiers de Conakry : le président des boulangers évoque les raisons

Le coach du Sily U23 limogé: « J’aurais souhaité qu’on lui donne une dernière chance pour se racheter » (consultant Thierno Saïdou Diakité)

Dans un communiqué rendu public hier lundi, 24 juillet 2023, le Comité de Normalisation de la fédération guinéenne de football a limogé le coach Morlaye Cissé, sélectionneur du Sily national U-23 et tout son staff. Dans le même communiqué, le Conor justifie cette décision pour non atteinte des objectifs assignés à l’entraîneur lors de la coupe d’Afrique des nations organisée au Maroc en début de ce mois de juillet.

Cette décision paraît antinomique pour le consultant Thierno Saïdou Diakité, interrogé ce mardi par un reporter de Siaminfos.com.

 »J’aurais souhaité connaître les clauses du contrat qui lie Morlaye Cissé au CONOR, parce que si c’est stipulé expressément qu’il avait pour objectif de qualifier notre équipe aux jeux Olympiques de Paris, je pense que la décision est fondée mais n’ayant pas pris connaissance du contenu du contrat, je suis un peu perplexe. Parce que le résultat que nous on a vu lors de cette compétition, au regard des conditions de préparation, je pense que c’est une performance à saluer. On a vu la prestation des U23 au Maroc, l’équipe a eu la coupe du fair-play. Moi j’aurais souhaité qu’au vu de son compte-rendu technique, que s’il y a des faiblesses qu’on lui reproche, qu’on lui donne une dernière chance pour se racheter au match de barrage », réagit le consultant sportif.

Morlaye Cissé est remplacé par Charly Paquile, l’assistant de Kaba Diawara, sélectionneur du Sily A. Chose qui risque de moralement déstabiliser les joueurs, qui préparent un match de barrage, selon notre interlocuteur.

 »Les jeunes se sont habitués à Morlaye Cissé, y a une communion entre les enfants et l’entraîneur, c’est devenu presqu’une famille. Alors, y a ce risque psychologique. Est-ce que ces jeunes vont pouvoir gérer cette séparation brutale parce qu’ils étaient en train de se préparer pour le match de barrage. Est-ce que son remplaçant qui va manager l’équipe aura les ressources pour revigorer le moral de ces jeunes ? C’est ce risque auquel on risque de s’exposer. C’est pourquoi moi j’aurais souhaité qu’on tire les leçons avec Morlaye Cissé. Y a eu des faiblesses c’est vrai, mais un entraîneur c’est un pédagogue et c’est un père de famille. Moi, je pense qu’on aura pu lui accorder une dernière chance pour qu’il se rachète et qu’on obtienne la qualification à la suite de ce match de barrage. Mais, on va faire avec, souhaitons que son remplaçant soit à la hauteur des attentes », déclare Thierno Saïdou Diakité.

Sélectionné pour vous :  Labé : la clinique Djogoma finalement fermée par le Directeur préfectoral de la Santé

 

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...