Sélectionné pour vous :  Construction des hôpitaux régionaux: ces suggestions du Pr Hassan Bah, président de la commission santé au CNT 

Le colonel Célestin Bilivogui introuvable depuis sa radiation de l’armée : « Ni sa famille, ni moi-même son avocat, personne n’a ses nouvelles »

Bien avant sa radiation de l’armée guinéenne lundi dernier par décret, le colonel Célestin Bilivogui avait disparu des radars. Selon son avocat, personne ne sait aujourd’hui où se trouve cet officier de la marine nationale. Pourtant, insiste Maître Salifou Béavogui, sa disparition fait suite à l’irruption d’un groupe de gendarmes à son bureau muni de convocation.

Le colonel Célestin Bilivogui fait partie des militaires qui ont été radiés lundi dernier par le président de la transition. Mais bien avant, lui, il avait cessé de donner signe de vie, selon son avocat qui explique les circonstances de sa disparition.

« Il a reçu un appel pendant qu’il venait à son bureau. Il travaille au service des pensions, il a été appelé pour connaitre sa position. Il a indiqué sa position, il était à son lieu de travail. Aussitôt, des gendarmes ont fait irruption dans son bureau, munis d’une convocation et immédiatement, on l’a enlevé pour une destination inconnue. Voilà maintenant plus d’une semaine, ni sa famille, ni ses proches, ni son épouse, ni moi-même son avocat, personne n’a ses nouvelles », indique Me Salifou Béavogui.

Plus loin, l’avocat promet d’attaquer en justice la décision de radiation de son client devant la Cour suprême.

« La question ne se pose même pas, nous sommes en train de faire des démarches au niveau du secrétariat général du gouvernement parce qu’aucune notification ne lui a été faite, c’est par voie de presse que nous-même l’avons appris, je ne sais même pas si lui il était au courant. Nous allons immédiatement attaquer ce décret devant la chambre administrative de la Cour suprême », martèle l’avocat.

Sélectionné pour vous :  Guinée : le budget du ministère du Plan pour l’année 2024 s’élève à 𝟯𝟵𝟴,𝟳𝟬 𝗺𝗶𝗹𝗹𝗶𝗮𝗿𝗱𝘀 GNF

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...