Sélectionné pour vous :  TPI de Dixinn : Fonikè menguè et cie acquittés pour délit non constitué...

Vers l’organisation des élections par le MATD en Guinée ? « Le MATD est vidé de toutes les compétences en matière d’organisation électorale depuis des années »

L’envie de la junte guinéenne de confier l’organisation des futures échéances électorales au ministère de l’Administration du Territoire et de Décentralisation (MATD), passe mal chez de nombreux acteurs sociopolitiques guinéens. A en croire le président du Mouvement démocratique libéral (MoDel), il est hors de question de prendre une telle décision. Aliou Bah, puisqu’il s’agit de lui, dit à qui veut l’entendre que c’est une manière de donner le pouvoir au « candidat » de la junte.

Joint au téléphone ce lundi, 20 novembre 2023, l’homme politique a tenu à mettre le point sur le ‘’i’’ : « C’est pour des raisons très simples. Nous savons que le concept des CENI (Commission électorale nationale indépendante, ndlr) qui s’est développé à la fin des années 90 sur le continent notamment dans les pays francophones en général, a émergé suite à la crise de confiance par rapport à l’organisation des élections parce que l’impartialité de l’État à travers les services administratifs n’arrivait pas à s’imposer. Et au fur et à mesure, il y a eu des progrès dans beaucoup de pays. Malheureusement, chez nous, ça n’a pas beaucoup évolué, mais il se trouve que cette crise de confiance n’a pas été résolue fondamentalement. Aujourd’hui, par le fait d’une transition dont la gestion est solitaire et avec beaucoup d’arrogance, on estime qu’il faut imposer le retour de l’État dans l’exclusivité en terme d’organisation des élections, ça serait une catastrophe », a-t-il prévenu avant de poursuivre :

« Aujourd’hui, le ministère de l’Administration du Territoire ne se porte pas mieux par rapport aux anciens gestionnaires dudit ministère en termes de signal de confiance vis-à-vis des compétiteurs politiques que nous sommes. Le minimum aurait été de recréer cette confiance en acceptant un véritable partenariat entre le ministère, les compétiteurs et les partenaires techniques et financiers, ce qui n’a pas été le cas. On ne peut pas refonder un pays à bout de slogan. Il ne suffit pas simplement de créer des concepts, des idées, afficher des choses et dire que nous sommes en train de faire la refondation. Ce qui arrive aujourd’hui , c’est que le MATD est vidé de toutes les compétences en matière d’organisation électorale depuis des années, c’est un désert de compétences, il faut qu’on se le dise. Lorsqu’on parle du MATD qui organise les élections, ce qui suppose que ce sont les gouverneurs, les préfets, les sous-préfets et autres qui sont les relais au niveau local, qui vont faire », a-t-il martelé chez nos confrères de FIM FM.

Sélectionné pour vous :  L'appel de Dalein au Colonel Doumbouya : "Il faut qu'il prenne conscience de l'existence de cette crise profonde et multi sectorielle"

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...