Sélectionné pour vous :  Fin du Certificat d'Études Élémentaires: le bilan est positif à Kaloum, selon le directeur communal de l'éducation

Dr Morissanda Kouyaté prévient: « Il faut qu’on le dise, ce n’est pas une crise qu’on peut résoudre en quelques jours »

L’explosion du principal dépôt d’hydrocarbures de la Guinée ne reste pas sans conséquences sur le quotidien des citoyens. C’est du moins ce qu’a fait croire le ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des Guinéens de l’étranger. A en croire Dr Morissanda Kouyaté qui est intervenu à la télévision nationale, la crise que traverse notre pays pourrait être longue. Chose qui prolonge davantage la galère des populations qui semblent déjà tirer le diable par la queue.

Selon Dr Morissanda Kouyaté, « ces conséquences sont graves et ça va aller longtemps. Il faut qu’on le dise, ce n’est pas une crise qu’on peut résoudre en quelques jours. Ça va aller longtemps », prévient le ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des Guinéens de l’étranger avant de poursuivre.

« Nous ne savons pas combien de personnes ont disparu. Le brasier, le corps humain ne résiste pas à ça. Certains corps peuvent être transformés en bouillie et disparaître. Combien sont-ils ? Nous ne le savons pas. C’est l’enquête qui peut le déterminer. Donc, c’est une responsabilité immense qui est sur la tête du chef de l’État », a fait savoir Dr Morissanda Kouyaté.

Cependant le ministre des affaires étrangères, de l’intégration Africaine et des Guinéens de l’étranger lance une invite aux uns et aux autres.

« Ayez confiance en votre président, ayez confiance au chef du groupe, ayez confiance en votre gouvernement! Nous ferons tout ce qui est humainement possible pour que la Guinée traverse cette crise. Nous comptons sur toutes les populations guinéennes partout où elles se trouvent », lance-t-il.

Sélectionné pour vous :  Procès du 28 sept : Ce que sollicitent certaines parties civiles pour la réparation des dommages et préjudices 

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...