Sélectionné pour vous :  Incendie au camp Samory Touré : les mises au point du colonel Karamoko Camara, commandant du bataillon du quartier général 

N’zérékoré/Élevage : les activités du projet d’appui à la filière lait local et l’emploi des jeunes lancées

Le projet d’appui à la filière lait local et à l’emploi des jeunes et femmes vient de lancer ses activités en région forestière. Avec pour but d’améliorer les revenus des éleveurs locaux, il couvre les préfectures de N’zérékoré Lola et Beyla. Exécuté par l’ONG les amis de l’environnement, ce projet est soutenu par la CEDEAO et l’agence suisse de coopération pour le développement.

« Une initiative et innovation d’insertion des jeunes à travers la promotion de sept fermes laitières de type familial et une ferme laitière semi intensive, » a expliqué d’entrée Cécé Kpoghomou, responsable de l’ONG Amis de l’environnement.

Le secteur de l’élevage est un pourvoyeur d’emplois dans le monde rural. Pour booster les activités des acteurs du domaine, cette structure lance le projet d’appui à la filière lait local. Améliorer les revenus des éleveurs, favoriser l’employabilité des jeunes et femmes sont entre autres des enjeux de cette initiative de développement rural, à en croire Dr Alain Sagno, Inspection régionale de l’agriculture et de l’élevage.

« Le développement de la filière lait en Afrique de l’ouest s’inscrit dans le cadre de la composante d’élevage de la politique agricole commune de la CEDEAO. L’élevage à travers principalement la filière lait contribue à un pourcentage non négligeable au PIB agricole. Des études réalisées ont montré en général que les ménages tirent davantage de revenus de la vente des bovins que celle des ovins et caprins », indique-t-il.

Couvrant les préfectures de N’zérékoré, Lola et Beyla, les attentes sont énormes chez les bénéficiaires. Bernadette Kpoghomou, éleveur de bovins à N’zérékoré.

Sélectionné pour vous :  Makanera trouve Cellou Dalein <> au sein de l’UFDG : « Il a un grand problème en politique, il se laisse influencer par certains de ses cadres »

« J’ai de l’espoir pour ce projet parce que ça augmente nos sources de revenus et ça garantit la sécurité alimentaire parce que le lait est beaucoup consommé en Guinée et et la zone forestière est vraiment adaptée pour l’élevage. »

Partie intégrante de la politique de développement rural de la communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest ( CEDEAO), ce projet est soutenu par l’agence suisse de coopération pour le développement.

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...