Sélectionné pour vous :  Reprofilage des voiries à Kankan : une vaste opération de déguerpissement lancée par les autorités

Boubacar Sadio de l’UFR sur le serment de Bah Oury : « Même dans un pays comme la Corée du Nord on ne peut pas faire des serments de ce genre »

Dans la foulée de sa nomination le 26 février dernier, Bah Oury a aussitôt prêté serment devant le chef de la junte guinéenne le général Mamadi Doumbouya. Le successeur de Dr Bernard Goumou a promis d’appliquer les « désirs » du président de la transition, du CNRD et du peuple. Un serment qui n’est pas du goût de Boubacar Sadio Baldé, l’un des vices présidents du parti UFR.

:« Personnellement, je ne m’y attendais pas à un choix portant sur Bah Oury. Je le connais depuis près de 40 ans et c’est un politicien aguerri. Mais est ce qu’il aura toute la latitude pour travailler ? C’est là la grosse interrogation qu’il faille se poser. J’ai écouté sa prestation de serment mais il s’agit d’un test minable. Même dans un pays comme la Corée du Nord je ne crois pas qu’on peut faire des serments de ce genre. Prêter serment de respecter intégralement les désirs du président de la transition ça me semble minable. Pourtant les désirs du Général Doumbouya ne sont pas forcément les désirs du peuple de Guinée. Là il s’agit d’un premier échec mais on verra par la suite si les événements obligent Doumbouya à lui céder un peu les marges de manœuvre. Pour ce qui est des attentes, je pense qu’il doit d’abord faire tout pour ramener les leaders politiques comme Cellou Dalein et Sidya Touré en Guinée et libérer immédiatement Sékou Jamal Pendessa. Ensuite, penser aux élections même s’il faut commencer par les communes et ainsi de suite », a-t-il sollicité.

Sélectionné pour vous :  Éliminatoires Coupe du monde féminine U-20 : le sélectionneur guinéen dévoile son objectif pour la double confrontation contre le Niger 

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...