Sélectionné pour vous :  Dabola: Une quarantaine de conseillers agricoles formés sur la technique de production des cultures et le mécanisme de...

Lola: Le district de Tonon n’a ni école publique, ni poste de santé, ni réseau téléphonique

Le district de Toronto situé à seulement 15 kilomètres du chef-lieu de la sous-préfecture de Guéasso dans la préfecture de Lola est à ce jour en manque presque de tout. Pas d’école primaire, pas de poste de santé et le seul puits amélioré de la localité est le fruit d’une coopérative agricole évoluant dans la communauté. Daouda Fofana, président du district fait appel du pied au gouvernement guinéen.


« Nous avons une école primaire non achevée. Nous avons aussi un poste de santé non achevé. Tout est construit par les populations du village. Nous demandons à l’État de nous aider à achever notre hôpital et notre école. L’autre préoccupation des populations est le problème de la route. Nous n’avons vraiment pas de route. Il y a un fleuve à traverser pour accéder au village. Pendant, les grandes pluies, l’accès n’est pas du tout facile. Ce qu’il faut ajouter à cela, c’est le problème de réseau téléphonique. Nous n’en avons pas ici. Nous demandons aux autorités de nous aider à implanter une antenne de réseau téléphonique dans notre district », dit-il.

En plus de ce manque d’infrastructures sociales de base, l’accès à la localité relève du parcours de combattant, selon Boubacar Diop, venu en mission dans les champs de la coopérative agricole de Maman Koulé.


« L’accès est très difficile. Mais l’avantage est qu’il y a des terres cultivables comme vous l’avez vu le groupement agro-pastorale de Koulé qui a mis en valeur ici 65 hectares de riz et plus d’une cinquantaine d’hectares de maïs que nous avons tous visités. Il faut des efforts pour désenclaver cette zone de production afin de faciliter l’écoulement des produits. Parce qu’après la récolte, si l’accès n’est pas facile, pour drainer cette production vers le centre-ville, ça va être très difficile, » a-t-il conclu.

Sélectionné pour vous :  Procès du 28 septembre en Guinée : « Il faut qu’à un moment donné on arrête l’audition des victimes » (Me Hamidou Barry)

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...