Sélectionné pour vous :  Guinée : naissance d'un mouvement pour le retour à l'ordre constitutionnel

Décès de l’ex président ivoirien, Henri Konan Bédié: le délégué général de son parti en Guinée pleure un « homme de paix »

L’ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié est décédé ce mardi 1er août 2023 à l’âge de 89, des suites d’un malaise. Président de la République de la Côte d’Ivoire de 1993 à 1999, Henri Konan Bédié a dirigé le parti Démocratique de la Côte d’Ivoire jusqu’à sa mort. Sa disparition s’avère une perte énorme pour sa famille politique, ainsi que le peuple ivoirien.

Interrogé au lendemain de cette disparition, Joseph Koassi Fobri, délégué général du PDCI en Guinée affirme que la mort de Henri Konan Bédié laisse un grand vide au sein du parti.

« C’est un coup de foudre qui s’est abattu sur nous. Au sein du parti, c’est le désarroi le plus absolu. Mais comme vous le savez, c’est un parti qu’on appelle le parti de la sagesse. Je crois que la sagesse va prévaloir pour que tout puisse se mettre en ordre dans les jours à venir. En Guinée, nous avons prévu d’ouvrir un livre de condoléances au niveau de l’ambassade après le 7 août. Parce que le 7 août, c’est la fête nationale d’indépendance de la Côte-d’Ivoire. En même temps, une chapelle ardente pour tous ceux qui voudront venir pour présenter les condoléances à sa famille politique et au peuple de la Côte d’Ivoire. C’est un grand vide qu’il laisse au sein du parti, c’est le baobab qui est tombé. Mais les racines vont toujours produire d’autres baobabs qui viendront parachever l’œuvre qu’il voulait achever sur cette terre », a fait savoir Joseph Koassi Fobri avant de livrer un message.

« Le message que j’ai, c’est de présenter mes condoléances les plus émues à la population ivoirienne. Et à travers elle, nos différents chefs, le président Laurent Gbagbo, le président Alhassane Ouattara parce qu’entre les trois, y a toujours eu un lien qui les a toujours unis qui est un lien d’apaisement qui a prévalu au niveau de ces trois personnalités », dit-il.

Sélectionné pour vous :  SLECG : Aboubacar Soumah et Kadiatou Bah acceptent de tenir le congrès sous le signe de la réconciliation 

Joseph Koassi Fobri retient du défunt, un homme sage et de paix. « C’est un homme très patient, très sage qui est à l’écoute de son peuple et aussi de ses frères. C’est un homme qui a mené le pays pendant un certain temps dans la paix, la quiétude et le développement. Mais malheureusement, y a eu le coup d’État de 1999 qui est venu mettre fin à ses enjeux politiques et ses enjeux de développement pour la Côte d’Ivoire. La paix n’a pas de prix à son temps, la paix régnait en Côte d’Ivoire et il a toujours été très attentif à l’endroit de tous les partenaires politiques de la Côte d’Ivoire. Il n’a jamais cherché à faire du mal à quelqu’un. Au contraire, il a toujours approché les uns et les autres », témoigne ce membre du bureau politique du PDCI.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...