Sélectionné pour vous :  Dr Ben Youssouf sur le cas Cellou Dalein: "Le voir en exil aujourd'hui me fait mal... L'homme ne doit pas être ingrat, Cellou est mon mentor" 

Marcel poursuivi par Dadis ? « Il a appris au même titre que vous, on n’est pas officiellement saisis » (avocat)

Depuis un peu plus de 24 heures maintenant, des informations font état d’une plainte que l’ex Chef de la junte, le Capitaine Moussa Dadis Camara aurait porté pour « chantage » contre son ancien garde du corps, le capitaine Marcel Guilavogui, tous accusés dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009.

Interrogé sur le sujet ce mardi, 27 juin 2023 par un journaliste de siaminfos.com, Maître David Béavogui, un des avocats du mis en cause dit n’avoir pas été officiellement saisi d’une quelconque plainte. L’avocat souligne que son client n’est pas aussi informé de cette plainte.

« S’il y a plainte, elle n’a pas été portée officiellement à notre connaissance. On n’est pas officiellement saisis. En tout cas si on a déjà notifié à mon client, il ne m’a pas encore fait état. Il a appris au même titre que vous. Je pense que la façon de le saisir, ce sera la délivrance soit d’une convocation ou bien la présence des officiers enquêteurs à la Maison centrale pour l’auditionner. Il ne m’a pas encore informé qu’il a déjà été entendu et je ne pense pas qu’il soit entendu sans m’informer. Il m’a dit qu’il n’a pas encore été officiellement informé », a-t-il fait savoir à notre micro.

Toujours dans la même optique d’avoir la version de la défense, notre reporter a contacté Maître Sidiki Bérété, un autre avocat qui défend le Capitaine Marcel Guilavogui. Abondant dans le même sens, l’avocat dit n’a « pas été saisi d’une plainte » et que son client ne l’a pas aussi informé avoir reçu une quelconque plainte de la part du Capitaine Moussa Dadis Camara ou de ses conseils.

Sélectionné pour vous :  Aliou Bah : "En dépit du fait que le procès se tient, il y a encore de la persistance par rapport à la criminalité d'État"

Cette plainte pour, dit-on, chantage existe-t-elle alors ? Nous serons édifiés dans les jours et semaines à venir. Pendant ce temps, l’ex Chef de la junte en 2009, son ancien garde du corps et tous les autres officiers hauts gradés de l’armée poursuivis dans l’affaire du massacre du 28 septembre sont tous détenus à la Maison centrale de Conakry et leur procès se poursuit devant le Tribunal criminel de Dixinn.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...