Sélectionné pour vous :  Labé: SOS pour Dame X qui souffre d'une fermeture partielle du vag*in qui la rend incapable d'avoir des relations intimes avec son mari

Massacre du 28 septembre 2009 : « Le décompte a donné 54 corps », selon Valentin Haba (témoin)

Après les témoignages du Général Ansoumane Camara, Bafoé à la barre du tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la cour d’Appel de Conakry, c’est au tour du contrôleur général de la police nationale au moment du massacre du 28 septembre 2009 de comparaître devant le juge Ibrahima Sory II Tounkara en qualité de témoins. Valentin Haba, interrogé sur la question relative au nombre de corps issus du massacre, a déclaré avoir personnellement compté 54, au lieu de 157 corps.

Après avoir expliqué le dispositif sécuritaire mis en place dans le cadre du maintien d’ordre, l’ancien contrôleur général de la police nationale est revenu sur le nombre de corps qu’il a personnellement compté sur le terrain le jour du massacre.

« C’est vers le terrain olympique que j’ai aperçu le premier corps, ensuite le second… Au niveau de la porte, j’ai vu le portail qui était renversé. À ce niveau, il y avait 17 corps. Je suis ressorti, j’ai pris mon téléphone pour appeler mon ministre, le Général Toto. Je lui ai fait le point. Celui-ci m’a dit qu’il va envoyer des camions », a-t-il expliqué avant de révéler le nombre de corps qui a été rassemblé au camp Samory.

« Quand on a embarqué les corps, on s’est dirigés vers le camp Samory. Le Général Toto que j’ai appelé est arrivé, il m’a demandé il y avait combien de corps, j’ai dit que je n’ai pas compté, il m’a demandé de compter. Des hommes sont montés pour compter. Le décompte a donné 54 corps », a-t-il conclu.

Selon Valentin Haba, l’instruction a été donnée au ministre de la santé d’alors de prendre ces corps en charge. Il faut rappeler que selon le rapport des Nations-Unies, il y a plus de 150 morts à ce jour, au stade situé à Dixinn.

Sélectionné pour vous :  Adresse à la nation du colonel Mamadi Doumbouya : « La situation économique de notre pays est un autre défi majeur que nous devons relever »

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...