Sélectionné pour vous :  Journée d'assainissement à Ratoma : la Mairie compte entreprendre des mesures "sévères" contre ceux qui salissent les lieux publics

Général Baffoé Camara fait des réclamations au CNRD pour Beyla : « Il faut qu’on ait le goudron et des routes »

En marge du forum pour le développement de la commune urbaine de Beyla, l’ancien Directeur général de la police guinéenne, le Contrôleur général à la retraite, Ansoumane Camara, Baffoé a réagi face à la presse sur les causes du retard de sa ville natale. D’entrée, il s’est félicité de la tenue de ce forum qui est pour lui, un espace diagnostic des problèmes majeurs développement socioéconomique de la commune urbaine de Beyla.

« Ce que je viens de voir, les thématiques que je viens d’écouter, nous vont droit au cœur. Parce que cette préfecture est l’une des anciennes préfectures de la Guinée depuis l’indépendance. Elle est l’une des préfectures phares de la République de Guinée. Elle couvre 15 collectivités. Dire que cette préfecture n’a pas un plan de développement malgré la richesse qu’elle regorge, c’est pas normal. Tout le monde parle de Rio Tinto mais si on vous dit le nombre de bétails, d’agriculteurs d’ici, vraiment ça peut même couvrir toute la région forestière. Malheureusement, les routes manquent. Même une banque, il n’y en a pas ici. C’est pourquoi des parcelles sont données à la BICIGUI ( pour construire son siège) et à Rio Tinto (pour construire sa direction). Je voudrais profiter de cette occasion pour féliciter monsieur le Préfet de Beyla. Parce que tout ça, c’est sa chance si tout est réalisé en son temps. »

Parlant des acquis du régime de l’ancien Président de la République, Pr Alpha Condé, ce fils du terroir affirme que Beyla a eu toutes les opportunités pendant les dix ans de pouvoir du défunt régime. Mais il ajoute que si ces projets n’ont pas été réalisés, c’est à cause de la mauvaise volonté des ressortissants.
 » La vérité est bonne à dire, le régime passé, Beyla avait gagné mais Beyla a tout perdu. Il y a eu combien de ministres d’ici ? On a eu un ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation mais on est en manque d’écoles et d’enseignants. Pendant la fête tournante de l’indépendance, toutes les infrastructures qui ne sont pas encore finies là, c’est un fils d’ici qui était le ministre du Budget. Je peux en citer autant. Il y avait des fils de Beyla qui travaillaient à la banque centrale et aujourd’hui, Beyla n’a pas de banque. Quand on passe à Mamou et voit la physionomie de Mamou aujourd’hui, c’est devenu une ville moderne. La transition, c’est le début de tout développement. Donc, nous souhaitons que cette transition puisse nous apporter du bonheur. Déjà, on a de l’espoir avec le courant de l’interconnexion qui va bientôt arriver. Mais il faut qu’on ait le goudron et des routes. Et les projets qui ont déjà été entamés ici pour lesquels les gens ont fait des décaissements, ils n’ont qu’à venir travailler sinon qu’ils rendent compte au Préfet pour que notre préfecture ne puisse pas rester comme ça. Imaginez, le Préfet réside à l’hôtel, la justice est dans un bâtiment provisoire, la gendarmerie n’a pas de bureau etc…hors tout a été financé. On va profiter de ce forum pour parler de tout ça. C’est pourquoi moi-même je suis venu y assister pour apporter ce qu’on peut apporter pour que cette préfecture puisse avancer. Si les chantiers de la fête d’indépendance de Beyla n’ont pas été achevés, ce n’est pas la faute à l’État, c’est la faute à nous les ressortissants. Parce que la plupart des marchés ici, que ce soit les routes ou les constructions, ce sont des fils d’ici. Je prends un exemple, le seul contrat attribué à un non ressortissant d’ici, c’est le commissariat central. Il est achevé, » a poursuivi celui qui dirigeait la police guinéenne jusqu’à la prise du pouvoir par le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), le 05 septembre 2021.

Sélectionné pour vous :  Comment commandant Beugré a trouvé la mort? Ces explications surprenantes de capitaine Marcel Guilavogui

 

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...