Sélectionné pour vous :  Drame à Boké: une femme poignarde son mari à la poitrine, la victime dans un état critique

Négociations tripartites : le gouvernement guinéen augmente la valeur monétaire du point d’indice à 25%

Quelques heures après le préavis de grève du mouvement syndical, le gouvernement guinéen s’est bougé d’un pas en termes de propositions sur l’augmentation de la valeur monétaire du point d’indice. Si jusqu’ici le point nodale était de 20%, lors de la rencontre de ce mercredi, 08 novembre 2023 avec les secrétaires généraux au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le point est passé à 25%. C’est du moins ce qu’a confié Abdoulaye Sow, secrétaire général de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée.

Cette rencontre urgente a été convoquée par Mory Condé, ministre guinéen de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation qui a décidé de s’impliquer pour éviter au pays de connaître une grève générale et illimitée de la part de la classe ouvrière.

« Nous n’avons pas ce soir négocié avec le gouvernement, mais nous sommes plutôt venus l’écouter, parce que ça fait déjà trois mois que nous négocions. Nous avons mis en place une commission pour discuter avec eux. Alors nous étions venus pour voir s’il y a de nouvelles propositions. Et effectivement, il en a eu, puisque nous sommes passés de 20 à 25%. Ils ont fait des propositions sur d’autres points de revendications. Nous, nous avons décidé de retourner à la base, en tant que secrétaires généraux pour échanger afin de faire le bilan de ce que nous avons eu comme propositions, tout en laissant la commission continuer les discussions avec eux. Par la suite, nous allons proclamer une rencontre avec les travailleurs pour leur dire ce que nous avons récolté, puisque ce sont eux qui nous ont mandaté », a déclaré Abdoulaye Sow.

Sélectionné pour vous :  Permis de conduire biométrique et cartes grises numériques : de nouvelles mesures adoptées par le syndicat des transporteurs

Le syndicaliste a rassuré que le dernier mot reviendra à la base. Mais il y a une lueur d’espoir, persiste le ministre Mory Condé qui a pris l’initiative de les rencontrer avec ses homologues de la fonction publique et des Finances.

« C’était arrivé à un niveau où nous avons estimé qu’il fallait s’impliquer davantage pour arrondir les points de vue et trouver un consensus afin d’éviter aux travailleurs de Guinée, un mouvement de paralysie dans la fourniture des services sociaux de base dans l’administration publique », a indiqué le ministre Mory Condé.

Pour l’heure, le préavis de grève reste en vigueur, a-t-on appris.

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...