Sélectionné pour vous :  Projet Simandou: Le premier ministre a échangé avec le président du consortium Winning  Simandou 

Négociations tripartites : Le mouvement syndical n’exclut pas de faire la grève pour contraindre le gouvernement à accéder à sa demande

Les négociations tripartites entre le gouvernement, le mouvement syndical et le patronat, se sont poursuivies jeudi 14 septembre 2023 à Conakry, précisément dans la salle du centre de perfection administratif au ministère du Travail et de la Fonction Publique. Le seul point à l’ordre était l’augmentation de la valeur monétaire du point d’indice ( VAMPI) pour toutes les catégories de fonctionnaires et des pensionnés à 100%. C’est ce que réclament en tout cas les syndicalistes négociateurs.

La semaine dernière, le gouvernement qui avait proposé une augmentation de 10%, est passé à 12. Mais cette légère augmentation n’est pas du goût de la partie syndicale qui se sent d’ailleurs offensée à travers cette proposition. Elle a donc décidé de camper sur sa position, « 100% d’augmentation ou rien », a déclaré un syndicaliste joint par notre rédaction à cette effet.

Sur ce point, on peut dire qu’aucun terrain d’entente n’est d’abord trouvé entre le gouvernement et son partenaire, qui est le syndicat. Ce, malgré l’intervention du patronat qui milite pour une conciliation.

La partie syndicale ambitionne selon nos informations de rencontrer soit le premier ministre, soit le président de la transition pour exposer ses problèmes afin d’en trouver une issue favorable. A défaut, « l’équipe de négociations partie syndicale, n’exclut pas de recourir à son arme fatale qui est la grève pour pousser le gouvernement à accéder à sa revendication principale, 100% d’augmentation du salaire indiciaire », a dit notre interlocuteur.

A signaler que les discussions vont se poursuivre ce vendredi entre les négociateurs.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Guinée: vers l'organisation d'un congrès inclusif pour l'unification des deux branches du SLECG
Laisser une réponse
Share to...