Sélectionné pour vous :  Plainte de l'ex ministre Alphonse Charles Wright : la HAC sanctionne sévèrement le journaliste Babila Keita

Nouvelle constitution : l’armée propose la révision de la loi sur le maintien d’ordre, la réduction du nombre des partis politiques…

Ouvert depuis quelques semaines, le débat d’orientation constitutionnel se poursuit devant le Conseil National de la Transition (CNT). Ce mardi, 30 mai 2023, c’était le tour des forces de défense et de sécurité de passer au pupitre du CNT pour donner leurs avis et propositions par rapport à la rédaction de la nouvelle constitution guinéenne.

A cette occasion, le Général de brigade David Haba, chef de cabinet du ministère de la défense nationale qui a porté la parole de l’armée guinéenne et du ministère de la défense a sollicité la prise en compte de quelques propositions. Il s’agit entre autres :

– Le renforcement des libertés, droits et devoirs ainsi que leur encadrement juridique ; l’exercice des droits doit être encadré par des textes de lois au contenu sans équivoque. A ce titre, la Loi 009 de juin 2015 portant maintien de l’ordre public en République de Guinée doit être révisée et amendée ;

– La prise en compte de l’article 47 de la Constitution du 7 mai 2010 et son amendement ainsi qu’il suit : au lieu dire que ‘’président de la République est chef des armées’’ pour dire ‘’il est le chef suprême des forces armées’’ parce qu’il y a différence entre l’armée et les forces armées ;

– La consécration de la séparation des pouvoirs avec une réduction d’institutions constitutionnelles ;

– La limitation du nombre de partis politiques à trois (3) à savoir : le parti des démocrates, le parti des socialistes et le parti des écologistes ;

– La prise en compte du titre 15 de la Constitution du 7 mai 2010 consacrée aux forces de défense et de sécurité ;

Sélectionné pour vous :  Accidents à l'approche de Tabaski : « Les longs voyages et les voyages urbains sont différents », alerte Ibrahima Aminata Diallo

– L’avantage de cette prise en compte milite en faveur de la soumission des forces de défense et de sécurité aux droits constitutionnels.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...