Sélectionné pour vous :  Guinée : Alphonse Charles Wright et Ibrahima Kalil Condé élevés au rang de ministre d’État

N’zérékoré : Collecte de sang en faveur des sinistrés de Kaloum

Quelques jours après le drame survenu au dépôt principal de la société guinéenne de pétrole, la chaîne de solidarité s’allonge à travers le pays. En Guinée forestière, c’est une collecte de sang initiée par les autorités en faveur des blessés de cet incendie qui sont actuellement alités dans des structures sanitaires. C’est l’hôpital régional de N’zérékoré qui coordonne cette activité de volontariat.

À l’hôpital régional de N’zérékoré, le Directeur général hausse le ton pour la collecte volontaire du sang en faveur des sinistrés de Kaloum. Comme lui, beaucoup d’autres agents de santé et citoyens de la ville sont mobilisés afin d’apporter de l’aide à nos compatriotes alités dans des structures sanitaires de Conakry.

“Quand il y a un tel drame dans ton pays, aucun citoyen ne peut rester en reste. C’est ce qui a motivé tout le personnel de l’hôpital régional de N’zérékoré d’essayer d’accompagner les efforts du gouvernement et du Président de la République, le Colonel Mamadi Doumbouya », a dit Dr Kaba Kéïta.

De son côté, Morlaye Bangoura, agent de santé a révélé les raisons qui l’ont poussé à s’associer à ce volontariat.

« Quand j’ai vu ce qui s’est passé, ça m’a beaucoup touché. C’est pourquoi quand ils ont dit qu’il y a collecte de sang aujourd’hui, je me suis dit que c’est une bonne chose. Je suis parti volontairement pour donner mon sang afin de sauver la vie des blessés qui sont couchés dans des hôpitaux. Et je prie Dieu de pardonner ceux-là qui ne sont plus parmi nous”, a affirmé Morlaye Bangoura.

Cet acte de solidarité conduit par l’hôpital régional de N’zérékoré, est vivement salué par l’inspection régionale de la santé. Elle en appelle les autres citoyens afin d’apporter plus d’aide aux victimes qui en ont sérieusement besoin.

Sélectionné pour vous :  Joachim Baba sur les "manœuvres'' d’Ousmane Gaoual : « Elles sont commanditées, soutenues et fiancées par le Palais »

“On exhorte les autres qui n’ont pas eu l’information à temps d’en faire autant. Puisque si on a un problème de sang, il faut le sang pour réellement le sang pour pouvoir le remplacer », a lancé Dr Nankouman Condé, médecin chargé des maladies à l’inspection régionale de la santé.

Quelques heures après le démarrage des opérations de collecte, le centre de transfusion sanguine de l’hôpital régional de N’zérékoré fait la situation.

“À l’heure où nous sommes, nous avons pu collecter 25 poches de sang parmi le personnel de l’hôpital et quelques volontaires de la ville. Donc, à l’instant, nous sommes en train de traiter ces poches et les jours à venir nous allons communiquer le nombre total de poches que nous avons eu de la collecte », indique Dr Youssouf Sidibé, chef du service de laboratoire de l’hôpital régional de N’zérékoré.

Les jours à venir, ces sangs collectés seront acheminés vers les structures sanitaires de Conakry où les victimes de l’incendie du dépôt central de pétrole de Kaloum sont alités.

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...