Sélectionné pour vous :  Résultats du Baccalauréat en Guinée : le 2ème de la République en Sciences Sociales met sa réussite à l’actif des réformes du CNRD

Kankan : 15 millions et plusieurs autres objets de valeur réduits en cendres dans un incendie

Dans la nuit du mercredi 20 mars 2024, vers 19 heures, un incendie dont l’origine serait un court-circuit, s’est déclaré dans un bâtiment de trois chambres et un salon à la briqueterie, un quartier relevant de la commune de Kankan. Aucune perte en vie humaine ni de blessés ne sont à déplorer, mais le bâtiment et tout son contenu ont été réduits en cendres.

Sous le choc après avoir tout perdu, Ivonne Maomy est revenu sur les circonstances de cet incendie : << Hier soir, quand je suis rentrée de mon travail, j’ai trouvé ma belle-sœur qui m’avait rendu visite. Quand elle était prête à partir, j’ai demandé à mon frère de l’accompagner, mais elle a dit qu’elle ne rentrait pas directement. J’ai donc décidé de l’accompagner chez une sœur qu’elle devait saluer avant de partir. Nous étions chez elle lorsque les enfants ont commencé à crier au feu. De là-bas, on nous a informés que c’est sur un poteau que le feu s’était déclaré à proximité. C’est cette sœur qui a remarqué que la fumée était noire, ce qui indiquait que ce n’était pas un simple feu de poteau. Entre-temps, nous avons entendu le camion des sapeurs-pompiers arriver. C’est à ce moment-là que nous avons décidé d’aller voir de quoi il s’agissait réellement. Quand nous nous sommes approchés, nous avons constaté que c’était ma maison qui était en feu >>, a-t-elle relaté.

Poursuivant son récit, Ivonne Maomy évoque les pertes subies lors de ce drame : << C’est une maison comprenant trois chambres et un salon. Je peux pas énumérer tout ce que j’ai perdu, car toutes les trois chambres étaient meublées. J’avais une somme de 15 000 000 FG que vous voyez brûler devant vous. À cela s’ajoutent mes diplômes, attestations et satisfecits. J’avais également un congélateur qui a été réduit en cendres dans le salon.>>

Sélectionné pour vous :  Évasion dans certaines prisons guinéennes: Ce qu'en dit Mamadou Kaly Diallo de la baïonnette intelligente

Dépossédée de tout, la jeune femme sollicite l’aide des personnes de bonne volonté : « Tout ce que je demande, c’est de nous venir en aide, car nous venons de tout perdre et la vie est chère actuellement. C’est ce que je peux demander aux autorités compétentes, sinon nous ne savons plus quoi faire », a-t-elle lancé.

Il convient de rappeler qu’à Kankan, les périodes de chaleur sont souvent marquées par une recrudescence des incendies.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...