Sélectionné pour vous :  Dr Abdoulaye Diallo à propos de la dissolution du gouvernement: "Ça prouve que Mamadi n'est pas un dirigeant"

Construction de l’échangeur de Bambéto : le cri de coeur des conducteurs d’engins roulants et usagers de la route

Officiellement lancé le 13 avril 2022, le projet de construction de l’échangeur de Bambéto évolue à pas de cheval. Cependant, il ne se réalise pas sans conséquences. Durant cette période, les conducteurs d’engins roulants et usagers de la route traversent d’énormes difficultés pour exercer leurs activités quotidiennes. Ce mardi, 08 août, 2023, un des reporters de Siaminfos.com est allé à leur rencontre afin d’écouter leur cri de coeur.

Chaque matin, depuis le démarrage des travaux de construction de cet échangeur il y a de cela plusieurs mois, les chauffeurs qui pratiquent la route Leprince, traversent le désert pour rallier le centre ville. Pour Ibrahima Diallo, chauffeur de taxi, c’est un véritable parcours de combattant.

« C’est fatigant ici. Des fois on fait une heure, une heure et demie ou 2 heures. Les gens souffrent. Et puis, il y a beaucoup qui sont arrêtés ici, les gens souffrent énormément. D’ailleurs, c’est la contournante qu’on prend pour l’aller et retour. C’est un sérieux problème », a-t-il témoigné.

Abordant sur la même lancée, cet autre citoyen quant à lui, pense que l’Etat devrait d’abord finir avec les déviations avant de s’attaquer aux travaux proprement dit.

« Ce que je vois, c’est au niveau de la déviation. Avant d’attaquer les grands travaux, ils devraient arranger normalement la déviation, ça serait bon et les gens n’allaient pas souffrir ainsi. Mais ils n’ont pas arrangé ça, et c’est ce qui fatigue la population », a renchéri Alpha Soumah.

Sur les quatre tronçons où se situe l’échangeur, seules les routes secondaires sont pratiquées par les conducteurs d’engins roulants et les piétons. Sékou Aliou Bah, un autre chauffeur demande à l’entreprise en charge des travaux de vite accélérer les pas pour soulager la population.

Sélectionné pour vous :  Kankan : un journaliste de la radio Espace arrêté, enfermé puis libéré par des bérets rouges

« La circulation de Bambéto là, c’est trop fatiguant, mais comme ils sont en chantier, on ne peut pas les condamner. Ce qu’ils sont en train de faire, c’est très important, parce que quand vous entendez un pays, c’est d’abord les routes. Ce que je dois dire à l’entreprise qui travaille sur ce projet, c’est de vite faire le travail pour que les gens puissent bien circuler. Et, je demande aux citoyens d’être patients », a lancé Sékou Aliou Bah.

Il faut tout de même dire qu’une fois que la construction de ce pont est effective, la circulation pourrait être fluide pour la population de Conakry, notamment celle de l’axe.  Mais pour le moment, les citoyens sont obligés de prendre leurs mal en patience.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...