Sélectionné pour vous :  An 14 du massacre du 28 septembre : les victimes commémorent l'événement et réclament justice

Paiement de la taxe de stationnement : les autorités communales de Labé et les syndicats de taxis-motos à couteaux tirés

Dans le cadre de la mobilisation et de la sécurisation des recettes, les autorités communales de Labé ont ouvert un guichet pour permettre aux conducteurs de taxis-motos de s’acquitter de la taxe de stationnement. Seul bémol, les autorités communales se heurtent au refus du bureau syndical d’accompagner et de soutenir cette décision.

Interrogé par notre correspondant à Labé, le président de la commission coopération décentralisée et gestion du partenariat, Abdoul Pounthioun Diallo, a apporté des précisions :

« Nous nous réjouissons du dispositif pratique mis en place parce que c’est dans le cadre de la mobilisation des recettes pour contribuer au développement réel de la commune urbaine de Labé. Au début, il y a eu des incompréhensions entre le syndicat et l’autorité communale. Mais, de fil à aiguille, avec des négociations très dures, on a réussi à avoir un cadre d’entente et les dispositions pratiques ont été mises en place pour la cohésion et que chacun s’acquitte de son droit et de son devoir. Le syndicat a son rôle tout comme les autorités régionales, préfectorales et communales. Donc, j’avoue qu’à ce rythme, il y a eu consensus mais dans l’application il y a un peu de couacs. Mais ce n’est pas facile parce que quand des dispositions pratiques sont prises, il y a toujours des hauts et des bas. Actuellement, le taux de recouvrement est très faible parce que si on l’estime, on peut l’évaluer entre 10 à 15 %. Mais nous osons espérer que c’est parce que l’information n’a pas trop circulé c’est ce qui fait que les conducteurs ne viennent pas. Au cas où il y a des réticences, des dispositions pratiques et rigoureuses seront prises. Pour ce qui est du recouvrement, ce n’est plus discutable et on ne revient plus là-dessus. On ne recule pas. La base de données sera respectée et elle va fonctionner normalement », a-t-il promis.

Sélectionné pour vous :  État du réseau routier guinéen sous CNRD : « A Conakry, nous avons des routes fond de teint », selon Souleymane Souza Konaté

De son côté, le secrétaire général section CNTG des conducteurs de taxi moto, Abdourahmane Pammel Diallo, maintient sa position avant de poser comme condition sine qua none, l’identification des sites de stationnement :

« La commune avait pris des sonos tournantes pour véhiculer des informations erronées ils sont allés dire que le syndicat ne délivre pas des gilets. Après tout, nous nous sommes concertés et on a trouvé qu’il était nécessaire de descendre sur le terrain et expliquer aux conducteurs la position du syndicat. Nous leur avons dit de ne pas suivre tout message qui ne vient pas du syndicat et des responsables de gares. Il faut que nos gares soient identifiées, tracées et qu’un acte soit pris allant sans ce sens pour qu’on s’associe au payement de la taxe. C’est la condition que nous posons pour qu’on respecte les conducteurs de taxi dans la cité », a-t-il indiqué.

A rappeler que depuis plus de 4 mois, les conducteurs de taxi moto ne s’acquittent pas de cette taxe de stationnement fixée à 15 000 francs guinéens par les autorités communales de Labé. Faute de politique de recouvrement fiable de la part de la commune.

 

Bachir Diallo Labé pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...