Sélectionné pour vous :  Échec des pourparlers PM et Forces Vives : Abdoulaye Kourouma parle d' « un manque de sincérité »

Revendication autour de la paternité d’un jeune homme à Labé : voici la décision du tribunal de première instance

Au mois d’octobre 2023, la paternité du jeune Ibrahima, chauffeur de profession, avait opposé plusieurs familles de Tountouroun, Mali et du Sénégal. cette affaire a fait la Une de l’actualité à Labé, notamment l’histoire d’un garçon perdu à deux ans et six mois et retrouvé quinze ans après. Des familles de la préfecture de Mali, de Tountouroun et du Sénégal s’étaient présentées pour revendiquer la paternité. Sauf ironie du sort, la science a rendu son verdict. Si au départ, d’autres ont évoqué un cas d’enlèvement, après requalification des faits, le tribunal de première instance de Labé a évoqué plutôt un cas de revendication de paternité.

Au micro de Siaminfos.com, Maurice Onivogui, procureur de la République près le tribunal de première instance de Labé est revenu sur les résultats du test ADN.

« Comme vous le dites, c’est un dossier qui a fait grand échos dans la ville, la préfecture, meme dans la région. Il s’agit d’une question en amont d’enlèvement d’enfants mais au fond on s’est rendus compte qu’il y avait une question de revendication. Le juge d’instruction sortant avait pris une ordonnance d’expertise ADN. Les prélèvements ont été faits au laboratoire Biomar à Conakry et ces prélèvements sont partis jusqu’à Lyon en France. D’après les résultats, le père de l’enfant, c’est le couple Souaré du Sénégal et non le couple Barry de Mali Yembering », a-t-il fait savoir.

Interrogé, Thierno Ibrahim Diallo, le maître coranique du garçon au Sénégal, a exprimé sa joie après le verdict du tribunal de première instance de Labé.

« Je tiens d’abord à remercier les autorités judiciaires de Labé pour le travail abattu depuis l’éclatement de cette affaire. Dieu merci, à l’issue d’un test ADN, la justice nous a fait comprendre ce matin que le jeune appartient à la famille Souaré du Sénégal. Je remercie infiniment la justice pour le travail fait », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Kankan : Une femme poignarde m0rtellement la concubine de son mari, l'affaire déjà arrivée au tribuna

Débouté par la justice, Docteur Barry Ibrahim dit se conformer à cette décision judiciaire et promet de poursuivre ses recherches.

« Effectivement, le résultat qui nous a été communiqué montre que ce n’est pas à notre faveur. Mais nous ne sommes pas ébranlés par ça, vu que nous sommes des croyants. Nous continuons à chercher notre enfant. Sinon, c’est un examen qui coûte cher mais nous avions supporté les frais parce que nous ressentions la douleur de la perte de notre enfant. Nous prions le bon Dieu et toutes les personnes de bonne volonté dans la mesure du possible de nous aider à retrouver notre enfant », a-t-il sollicité.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.Com

Laisser une réponse
Share to...