Sélectionné pour vous :  Kankan : des hommes de médias s'activent dans les préparatifs de la semaine nationale des métiers de l'information et de la communication

Polémique autour du tournoi des détenus à la maison centrale : « Ça n’a rien à voir avec une prétendue initiative d’aller vers une réconciliation » (Charles Wright)

Le Garde des Sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme a présidé hier mardi, 05 septembre 2023, la finale d’un tournoi de football qui porte son nom organisé par les détenus à la maison centrale de Conakry.

Entouré des deux rivaux, le Capitaine Moussa Dadis Camara et du Commandant Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, principaux accusés dans le dossier du massacre du 28 septembre qui a endeuillé des centaines de familles, Alphonse Charles Wright a tenu à faire passer des messages d’unité. Ce qui est perçu par certains comme une insulte à l’endroit des victimes de ces crimes odieux alors que le procès est en cours.

Interrogé sur le sujet ce mercredi, 06 septembre 2023, le ministre de la justice a tenu à expliquer le contexte dans lequel ce tournoi a été organisé.

« Ce n’est pas le ministre de la justice, Garde des Sceaux qui est organisateur de ce tournoi. Il faut que ça soit clair. Ce sont les détenus qui ont pris l’initiative, dans le cadre de leurs activités quotidiennes sportives, de pouvoir organiser un tournoi de football dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale en leur sein », a-t-il fait savoir.

A la demande des détenus, Alphonse Charles Wright dit s’être rendu sur les lieux pour le respect de ces hommes en conflit avec la loi, mais précise que c’est tournoi n’a rien à voir avec une quelconque réconciliation.

« Une fois arrivée sur les lieux, j’ai vu monsieur Toumba, j’ai vu monsieur Marcel. Je me suis dit on ne peut pas avoir la présence de tous ces gens là, si c’est une question de cohésion entre détenus quelque soit le motif pour lequel ils sont, il faut inviter Capitaine Moussa Dadis de venir s’associer à l’événement. C’est ce qui a été fait. Ça n’a rien à voir avec un prétendu quelconque initiative d’aller vers une réconciliation alors que le dossier judiciaire est pendant devant les juridictions », a dit le Garde des Sceaux sur FIM FM.

Sélectionné pour vous :  Combat au tour de la dépouille de Djenè Kaba : le RPG parle de "spectacle choquant" (édito)

Cependant, le ministre de la justice et des droits de l’homme précise que « la maison centrale n’est pas un mouroir. Les détenus qui y sont ne sont pas privés de leurs droits. On ne peut pas les priver qu’ils organisent un tournoi. D’ailleurs, maintenant c’est le département qui va organiser. Je vais organiser désormais une activité culturelle pour eux. La maison centrale n’est pas faite pour priver les gens de leurs droits », a indiqué Alphonse Charles Wright.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...