Sélectionné pour vous :  Primature : Bah Oury échange avec des associations de presse et patrons des médias

Procès du 28 sept : à 10 jours du début des réquisitions et plaidoiries, quelles sont les attentes des victimes ?

Le procès du massacre du 28 septembre 2009 entre dans 10 jours à une nouvelle étape très importante de son déroulement, notamment la phase des réquisitions et plaidoiries. Ce, après plus d’un an des débats. Mais quelles sont les attentes des victimes de ces crimes odieux de cette avant dernière partie au procès ?

Interrogé par un des nos reporters, Dame Asmaou Diallo, présidente de l’Association des Victimes, Parents et Amis du 28 septembre (AVIPA) a tout d’abord commencé par donner le bilan que les victimes ont tiré du déroulement des débats.

« On a tiré un bon bilan, parce que Dieu a fait que le procès continue malgré qu’il y a eu quelques temps de boycott mais par la grâce de Dieu tout est rentré en ordre et les choses ont continué. Ça s’est déroulé comme nous avons souhaité, les victimes sont passées, même si malheureusement les accusés n’ont jamais voulu reconnaître quoi que ce soit mais quand même les victimes sont passées pour expliquer ce qu’elles ont subi, ça c’est très important. A ce jour, on attend la suite au moment des plaidoiries et réquisitions, peut-être là aussi on aura quelque chose de clair. Vous avez, avant qu’on ne clôture les débats, les confrontations comment ça s’est passé avec les victimes et les accusés. En tout cas, nous on estime que les choses se sont bien déroulées durant tout ce temps là », a-t-elle déclaré.

Plus loin, Dame Asmaou Diallo a expliqué les attentes des victimes pour cette phase des réquisitions et plaidoiries. A l’en croire, les attentes des victimes sont les mêmes depuis le début du procès.

Sélectionné pour vous :  Fêtes de fin d'année à N'zérékoré: tenue du conseil préfectoral extraordinaire sur la sécurité

« On voudrait vraiment avoir la vérité et surtout que les victimes gagnent ce procès. C’est ça nos attentes. Nous voulons vraiment gagner ce procès et avancer », a dit la présidente de l’AVIPA.

Au-delà des accusés de ce procès, plusieurs autres officiers de l’armée guinéenne dont le Colonel Bienvenue Lamah ont été inculpés il y a quelques mois maintenant et mis sous mandat de dépôt à la Maison centrale de Conakry. Dame Asmaou Diallo indique que les victimes attendent toujours la suite desdites procédures.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...