Sélectionné pour vous :  Dalaba : un bouvier prend une balle d'un voleur de bétail, à Boummi

Reboisement à Kindia : un chef de quartier qualifie la dernière campagne nationale de « gâchis »

Dans le cadre de la restauration du couvert végétal, les autorités guinéennes organisent à chaque année la campagne nationale de reboisement. À Kindia, cette campagne est qualifiée de gâchis par un chef de quartier et volontaire pour la protection de l’environnement. Il dénonce un retard dans l’organisation de l’activité et le non suivi des plans. À cela s’ajoute, la non implication des communautés dans le processus.

Pour Facinet Camara, chef de quartier à Kindia et volontaire pour la protection de l’environnement, l’on ne peut pas s’attendre à un résultat positif :

« Chaque année, nous entendons que l’État a débloqué des milliards pour la protection de l’environnement mais à la base, nous ne voyons pas et nous ne sommes pas impliqués sauf le jour du reboisement on appelle les gens pour participer à la cérémonie et c’est fini. Il n’y a pas de suivi ni rien d’entretien parce que ces plans sont comme des bébés il faut les nourrir et l’entretenir. Mais les plantes qui doivent bénéficier de la pluie jusqu’à 5 mois les gens laissent jusqu’à 2 mois de la saison sèche, comment ils vont survivre ? C’est pourquoi chaque année, on ne fait que planter mais ça ne donne rien. Sauf pour gaspiller de l’argent seulement », relate- t-il

Pour inverser la tendance, Facinet Camara propose : « Il faut que le semi soit mis à temps. Si on fait germer les jeunes plans et on les met à temps, ça va donner. Sinon, ça ne sera pas facile. Ensuite, on doit chercher même si c’est 5 ou 10 personnes pour suivre pendant une période bien donnée, nous pourrons veiller sur les plans », a laissé entendre ce volontaire.

Sélectionné pour vous :  Explosion dans la cour des enseignants contractuels : Une nouvelle association voit le jour

Interrogé sur l’implication des communautés dans ce processus, il précise que : « A part la cérémonie de lancement des activités de reboisement, la communauté n’est impliquée dans rien. Les communautés n’ont aucun rôle à jouer », dit-il.

À souligner que Koliady 2 avait bénéficié de plusieurs hectares lors de la campagne de reboisement 2022. Mais de nos jours, tous ces plans ont disparu.

 

Sam Diallo Kindia, pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...