Sélectionné pour vous :  Affaire Mohamed Mara-Aboubacar Diallo : vers la saisine de la Cour de justice de la CEDEAO contre l'État guinéen

Création de la fédération des boulangers : Ce qui s’est passé entre Alpha Oumar Sacko et la ministre du Commerce

Le déballage du président de l’Union des boulangers et pâtissiers de Guinée ne s’est pas fait attendre après la mise en place d’une fédération nationale des boulangers et pâtissiers par le ministère du Commerce. Alpha Oumar Sacko dit à qui veut l’entendre qu’il n’y a pas de place pour une fédération dans le secteur des boulangers. Il rassure que toute cette « zizanie » créée par la ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME vise à semer la division au sein de leur corporation.

Lors de la conférence de presse animée mardi, 12 septembre, 2023 par la fédération nationale des boulangers et pâtissiers de Guinée dirigée par Mamadou Adama Diallo, l’Inspecteur régional du commerce dans la zone de Conakry, avait déclaré que « la fédération nationale des boulangers et pâtissiers de Guinée est considérée comme l’organe consultatif et partenaire du ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME ». Cette déclaration semble être une manœuvre pour le ministère selon Alpha Oumar Sacko de saper son autorité et le qu’il a vis-à-vis des boulangers. D’ailleurs à l’en croire, tout est parti de son refus d’être affilié au ministère du Commerce comme le voudrait selon ses mots, la ministre Louopou Lamah.

« Après sa nomination, on a été appelés par madame la ministre du Commerce. Elle nous a dit qu’elle veut créer une fédération des boulangers, je lui ai dit que ce n’est pas possible, parce que nous ne relevons pas de son département. Je lui ai dit que nous sommes des artisans, par conséquent, nous relevons du ministère de l’Artisanat. Je lui ai dit que notre ministre c’est M. Alpha Soumah (Bill de Sam). Comme ils sont du même gouvernement, je lui ai dit de s’entretenir avec notre ministre et que si celui-ci se montre favorable à la création d’une fédération dans notre secteur, on ne va pas s’opposer. Elle m’a demandé de signer un procès verbal, j’ai dit que je ne signe pas, mon secrétaire général a dit la même chose ainsi que mon vice-président. Alors en disant que c’est la fédération qui maîtrise les boulangers alors que même le responsable de cette prétendue fédération n’est pas boulanger et qu’il n’a pas de boulangerie, c’est seulement un groupe de famille de 14 à 15 personnes qu’ils réunissent pour former une fédération, c’est pour allumer le feu », a-t-il laissé entendre sur CAVI FM.

Sélectionné pour vous :  Faranah : un accident de la circulation fait un mort et dix (10) blessés graves

Le vendredi, 08 septembre dernier, le président de l’Union nationale des boulangers et pâtissiers de Guinée a été arrêté par la police et conduit au commissariat central de police de Matam où il a passé plus de trois jours en garde à vue avant d’être libéré par le procureur de la République près le TPI de Mafanco.

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...