Sélectionné pour vous :  L'Inspecteur régional au lancement du BEPC à Kankan : «Même les plus intelligents pouvaient être déconcentrés et emportés avec cette histoire de caméra»

Recrutement de nouveaux fonctionnaires en Guinée : Fodé Baldé de l’UFR soupçonne un « enrichissement illicite » sur le dos des citoyens

Nous vous l’annoncions dans un de nos précédents articles, le communiqué relatif au recrutement de nouveaux fonctionnaires d’État en Guinée. Quelques heures après la publication dudit communiqué par le ministère du Travail et de la Fonction Publique, certains politiques commencent à réagir. En marge de l’assemblée générale bi-hebdomadaire de l’Union des forces républicaines (UFR), le responsable de la communication digitale dudit parti a révélé des zones d’ombres dans le communiqué.

Faisant référence au droit d’inscription non remboursable de 100 000 GNF, Fodé Baldé soupçonne un « enrichissement illicite » de la junte guinéenne sur le dos des citoyens : « 100 000 GNF × 100 millions de Guinéens, ça fera 500 milliards de francs guinéens. Vous voyez déjà combien de sommes ça va mobiliser et pour combien de postes à pourvoir. Je pense que le communiqué n’est même pas précis. Est-ce qu’il faut un diplôme ? Quels sont les postes à pourvoir ? Le communiqué n’en fait pas cas. Je crois que ce communiqué est juste la continuation de cette volonté de propagandiste qui anime le CNRD (Comité national du rassemblement pour le développement, ndlr) depuis un certain moment. Il aurait été souhaité qu’on nous dise quels sont les besoins de l’administration, des différents départements et quels sont les postes à pourvoir ? Rien de tout ça n’a été dit, les diplômes n’ont pas été identifiés. Encore une fois, le CNRD nous sert ce qu’il nous a toujours servi et c’est regrettable », a-t-il lâché.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

Sélectionné pour vous :  Labé : le secrétaire général du syndicat des taxis motos et 9 de ses collègues libérés après une semaine de détention
Laisser une réponse
Share to...