Sélectionné pour vous :  De nombreux secteurs d'activités impactés par les coupures d'électricité : agacés, des citoyens tirent la sonnette d’alarme

Restriction des réseaux sociaux en Guinée: le président du parti CADRE invite les autorités à expliquer les raisons aux populations 

La restriction des réseaux sociaux et le brouillage des ondes de certains médias alimentent toujours les débats en Guinée. Chose qui pousse de nombreuses personnes à exprimer leurs inquiétudes par rapport à cette façon de faire des autorités de la transition.

Interrogé ce lundi, 4 décembre 2023 par notre rédaction, Daniel Kolié, président du Congrès Africain pour la Démocratie et le Développement a dénoncé et condamné cette restriction des réseaux sociaux au grand dam des citoyens.

« C’est une situation très malheureuse bien que nous ne savons pas exactement quelles sont les véritables causes de ces restrictions de l’Internet et le brouillage de certains médias. Mais, nous trouvons que c’est vraiment désagréable. Ça impacte beaucoup l’économie guinéenne, mais aussi les libertés des citoyens. Jusqu’à ce jour, nous n’avons aucune communication. Nous invitons vraiment les autorités à expliquer aux populations les véritables raisons parce que ça a un impact négatif sur l’économie. Et, ça peut aboutir à des crises qu’on ne souhaite pas », dit-t-il avant de poursuivre:

« Dans les QG de certains partis politiques, la question a été évoquée. D’autres essaient de s’organiser pour voir comment mettre fin à cette situation. Soit en s’adressant aux gouvernants pour donner des explications parce que ça paraît un peu bizarre pour beaucoup d’entre nous de constater qu’aujourd’hui l’économie mondiale qui fonctionne sur le numérique est beaucoup plus impactée. Nous, en tant que parti politique, nous invitons les autorités à prendre toutes les dispositions possibles pour que l’Internet soit rétabli et que les radios fonctionnent. Aujourd’hui, l’impact que l’internet a sur notre économie est beaucoup plus négatif pour le gouvernement qui est un gouvernement de transition, qui a besoin de mobiliser de l’argent. Donc, je pense qu’ils ont beaucoup plus d’intérêt à libérer l’internet que quiconque dans ce pays », a martelé le président du Congrès Africain pour la Démocratie et le Développement.

Sélectionné pour vous :  Insécurité à Kindia: Un autre jeune tuЄ par des bandits armés au quartier Sambaya soireyah

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...