Sélectionné pour vous :  Forécariah : 44,814 Kg de cocaïne saisis dans un véhicule par la douane à Pamelap, le chauffeur en fuite...

Sortie de Gaoual sur la restriction des réseaux sociaux : « C’est l’ignorance qui le fait dire certaines choses » (Ibrahima Balaya Diallo)

Depuis plusieurs semaines maintenant, on assiste à une restriction des réseaux sociaux en Guinée. Jeudi dernier, après le conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement a réagi à ce sujet, en affirmant que « Intternet n’est pas un droit ». Des propos qui continuent de faire couler encre et salive partout dans le pays. D’ailleurs, beaucoup pensent que le fait de couper ou restreindre l’accès des réseaux sociaux, a un impact négatif sur l’économie guinéenne dont l’état de santé semble fragile.

Interrogé par un reporter de Siaminfos.com, Ibrahima Balaya Diallo, porte-parole du forum des forces sociales de Guinée, dit regretter cette sortie de l’ancien député à l’Assemblée nationale guinéenne.

« Dans le monde actuel, l’internet est une économie qui rapporte. Si on le coupe, ça va impacter des milliers de personnes. En le faisant, on est en train de violer l’article 19 de la déclaration universelle des droits de l’homme. Donc, quand j’entends le ministre Ousmane Gaoual Diallo dire que c’est pas un droit, alors que les Nations Unies l’ont déclaré comme un droit humain, je me dis que c’est l’ignorance qui le fait dire certaines choses. Il faut savoir raison gardée. Quand on ne maîtrise pas les choses, on a des conseillers qui peuvent nous briefer avant de prendre la parole parce qu’aujourd’hui, on est en train de le parodier de son ignorance. Pourtant, c’est quelqu’un dont on a toujours pensé qu’il avait certaines qualités. Mais, on a le droit de se poser des questions même sur sa valeur intellectuelle parce que ça pose problème. Je crois que cette phrase là le poursuivra. Il a commis beaucoup d’erreurs », indique Ibrahima Balaya Diallo avant de poursuivre:

Sélectionné pour vous :  Conakry : La vente du gazoil effective dans certaines stations avec la surveillance de la gendarmerie 

« Je pense qu’il n’est pas un bon porte-parole parce qu’il fait paraître ses émotions. Moi je l’aurais changé quand même », a dit Ibrahima Balaya Diallo.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...