Sélectionné pour vous :  Rénovation des stades du 28 septembre et de Nongo : ces nouvelles annonces du ministre des Sports, Béa Diallo

Restriction des réseaux sociaux en Guinée : « Les réseaux sociaux ne sont pas du tout un droit » (porte-parole du gouvernement)

Depuis plusieurs jours maintenant, l’accès aux réseaux sociaux en Guinée reste difficile pour les citoyens. Alors que des spéculations vont bon train sur les causes de cet état de fait, le gouvernement guinéen vient de lever un coin du voile sur le sujet. Lors du traditionnel compte rendu du Conseil des ministres ce jeudi, 30 novembre 2023, le porte-parole du gouvernement s’est plutôt inscrit dans une logique tout au moins caustique.

Sans se voiler la face, Ousmane Gaoual Diallo a dit à qui veut l’entendre que les réseaux sociaux ne sont pas un droit :

« Les questions qui ont été adressées à la HAC, je répondrai si ça m’est adressé. Si c’est adressé à la ARPT (Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications, ndlr), elle répondra parce que c’est une institution autonome qui doit agir conséquemment. Le plus souvent, le ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique n’est même pas saisi. Pour le reste, il faut éviter de comparer. Vous voyez les réseaux sociaux coupés, est-ce que c’est un droit. Ce n’est pas du tout un droit. Il y a les Guinéens qui vivent aussi de la drogue, mais ce n’est pas un droit. Ce qui est clair, nous nous travaillons pour rendre la vie simple et facile pour nos concitoyens parce qu’ils nous invitent d’agir en toute responsabilité, y compris la presse. Nous devons chacun mesurer notre responsabilité, il n’y a pas les uns qui défendent et les autres font le contraire », a-t-il déclaré devant la presse.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Takana Zion en colère : « L’industrie de la musique est morte en Guinée parce qu’il n’y a aucune maison de distribution »
Laisser une réponse
Share to...