Sélectionné pour vous :  Kindia : Une femme perd la vie dans un glissement de terrain au quartier Tafory

Samedi d’assainissement: les autorités communales de Matoto assainissent quelques établissements scolaires

Sur initiative des autorités de la transition, le premier samedi de chaque mois est consacré à l’assainissement en Guinée. À cette occasion, les citoyens sont appelés à rendre propre leur environnement. Et ce 4 novembre 2023, les autorités communales de Matoto étaient dans les différents quartiers pour débarrasser des coins et recoins des ordures. Cette fois-ci, l’accent est mis sur les établissements scolaires.

À l’école primaire de Simbaya 1 et au collège Yaguine et Fodé, les responsables de l’agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique et les autorités communales ont livré des messages de sensibilisation aux apprenants et aux encadreurs.

« Cette fois-ci, nous avons voulu donner un cachet particulier à la journée d’assainissement pour sensibiliser les apprenants, mais aussi nettoyer les établissements d’enseignement. Nous avons estimé que les écoles sont les lieux appropriés pour véhiculer les messages de sensibilisation. Nous pensons que ces enfants qui sont au niveau de ces écoles sont souvent utilisés par leurs mamans pour jeter les ordures dans les caniveaux ou les lieux publics. Donc, il était important de venir dans ces écoles, sensibiliser ces enfants pour qu’ils puissent amener leurs mamans à pouvoir s’abonner aux PME de pré-collecte des déchets. De l’autre côté, la sensibilisation, c’est à l’endroit des encadreurs des établissements d’enseignement pour mettre en place un conseil de salubrité dans chaque école afin de donner un cadre de vie approprié à nos enfants », indique Issa Diakité, directeur de l’Agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique.

Pour Ibrahima Sory Cissé, deuxième vice-maire de la commune de Matoto, l’assainissement doit être une culture chez les tout-petits.

Sélectionné pour vous :  Conakry : à la rencontre de Aminata Coumbassa, une femme dont le parcours force l'admiration dans la navigation maritime 

« Lancer cette journée civique d’assainissement au sein des établissements scolaires est une manière d’habituer les tout-petits à la culture de l’assainissement, à la culture de la propreté parce que la propreté est une partie de la santé publique. Plus on est propre, moins on ira vers les hôpitaux et les pharmacies. Donc, il faut que les enfants soient imprégnés de cette réalité. L’assainissement est un problème de tous les jours », martèle le deuxième vice-maire de la commune de Matoto.

Comme à chaque mois, la coordination nationale des acteurs d’assainissement de Guinée apporte un coup de main aux autorités. Et, Famougnai Camara, coordonnateur de la CONAG a profité de cette occasion pour sensibiliser les citoyens.

« Nous demandons à tous les citoyens de s’abonner aux PME de pré-collecte des ordures. Aujourd’hui, la coordination nationale des acteurs d’assainissement est représentée dans toutes les communes et même à l’intérieur du pays. Aux ménages, boutiques, les ordures doivent être payées pour être enlevées. Et la coordination nationale des acteurs d’assainissement est là pour ça. C’est notre travail et c’est ce qu’on peut mieux faire », a lancé le coordonnateur de la CONAG de Matoto.

 

Ibrahima CAMARA pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...