Sélectionné pour vous :  Bilan de 7 morts fourni par les Forces Vives de Guinée : « Le chiffre donné est faux et ne relève que de l’imaginaire » (Mory Kaba)

TPI de Kankan : Mamadou Barry, Alias Kèla Lafidi va être entendu dans l’affaire de mélange « d’excréments au lafidi »

Une rumeur est devenue virale sur les réseaux sociaux ces derniers temps dans la région administrative de Kankan. Il s’agit du cas de Mamadou Barry, Alias Kèla Lafidi, reconnu pour la vente du riz « lafidi » qui est accusé de mélanger des excréments à la nourriture. Certaines pages vont jusqu’à confirmer que ce dernier serait condamné à la Maison Centrale de Kankan. Pour dissiper l’inquiétude des internautes et des clients de ce célèbre vendeur de riz à Kankan, le parquet s’est saisi du dossier.

« Effectivement, ce dossier a semé la psychose dans le ressort judiciaire de Kankan. Nous avons également été informés par de nombreux citoyens de l’existence de ce dénommé Kèla Lafidi qui, selon eux, serait condamné par le tribunal de première instance de Kankan. Après avoir reçu cette rumeur, nous avons immédiatement procédé à des vérifications dans les registres d’exécution à la Maison Centrale, où nous n’avons trouvé aucune trace. Cela signifie que la première rumeur concernant son interpellation et sa condamnation n’est pas du tout vérifiée au niveau du parquet de Kankan », a indiqué le procureur.

Vu l’ampleur des spéculations sur les réseaux sociaux, le parquet du Tribunal de Première Instance de Kankan a ordonné l’interpellation du suspect.

« Mais face à cette rumeur circulant dans le ressort de la ville de Kankan, en tant que procureur de la République, représentant de la société, j’ai immédiatement mobilisé les officiers de police judiciaire. La machine est en marche, nous avons procédé à l’interpellation de Monsieur Mamadou Barry, Alias Kèla Lafidi, dans le ressort judiciaire de Siguiri. Son interpellation par le commissariat urbain de Balato en rapport avec le parquet d’instance de Siguiri, étant donné que la rumeur semble avoir pour origine le parquet de Kankan, et que c’est là que ce dernier procédait à la vente de riz, nous avons jugé utile de demander le transfert du suspect à notre parquet. Nous l’avons reçu il y a 24 heures. Après avoir donné des instructions à la direction régionale de la police, notamment la sûreté, de la région de Kankan, j’ai demandé au directeur de la sûreté de dresser un procès-verbal, de rassembler les preuves, d’entendre les témoins et de se rendre sur les lieux de vente où, selon les rumeurs, ce suspect aurait mélangé des excréments à la nourriture. C’est très dangereux, en tant que représentant de la société, nous qualifions cela d’administration de substances nuisibles dans un aliment », dit-il avant de continuer:

Sélectionné pour vous :  Kankan: plusieurs enseignants contractuels mis aux arrêts en marge de la manifestation contre leurs responsables

« La santé publique est une préoccupation pour nous les poursuivants. C’est pourquoi j’ai veillé à ce que cette procédure soit accélérée. Heureusement, ce dossier est désormais entre mes mains au parquet. Après examen du procès-verbal, j’ai jugé nécessaire pour une bonne administration de la justice et dans le cadre légal, d’ouvrir une information judiciaire en saisissant le juge d’instruction pour des enquêtes approfondies. L’enquête est donc déjà ouverte à mon parquet pour faire la lumière sur cette rumeur qui circulait dans la ville de Kankan », a martelé le magistrat.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...