Sélectionné pour vous :  Pêche artisanale : Le non aménagement du Port de Koukoudé, "une véritable source de naufrage des barques en mer"

Un conflit domanial vire au drame à Boké : Un homme perd la vie à la prison centrale de Boké, la maison de sa famille incendiée

C’est l’information à la Une dans la ville minière de Boké. Un homme a trouvé la mort dans les conditions floues ce vendredi 02 juin 2023. Mansour Bah, marié et père de quatre enfants c’est le nom de la victime qui aurait trouvé la mort dans l’une des cellules de la prison centrale de Boké, alors qu’il était placé sous mandat de dépôt, aux dires de sa famille.

Le procureur de la république près le Tribunal de Première Instance de Boké, Lansana Cissé, qui dément cette information promet de faire une communication dans les heures qui suivent. Car, selon lui, les enquêtes sont en cours pour déterminer les causes de son décès.

La famille du défunt qui accuse les autorités judiciaires d’être de mèche avec les plaignants, réclame justice pour la victime.

« Mon frère était juste parti chercher du quinqueliba (thé) sur son terrain. Et à son retour à la maison, il a trouvé une plainte. Donc, il s’est rendu à Boké et là, on l’a foutu en prison comme un criminel. Quelques jours après, il est décédé. Nous sommes choqués car le juge d’instruction chargé du dossier n’a pas été honnête. Nous n’allons pas laisser ça et il faut que justice soit faite », déclare Lamara Bah, petit frère du défunt.

Et d’ajouter, « Comme si cela ne suffisait pas, ils sont venus brûler notre maison encore ici à Kamako, dans le district de Tabomdeya, sous-préfecture de Boké. C’est révoltant, si vous voyez qu’ils ont fait ça, c’est parce qu’ils sont sûrs de quelque chose », s’est-il indigné.

Sélectionné pour vous :  TPI de Kankan : les manifestants interpellés comparaissent à la barre

Le corps de la victime se trouve à l’hôpital régional de Boké d’après sa famille. Le procureur lui fera une communication pour donner plus de détails par rapport à cette affaire qui fait grand bruit dans la cité.

Affaire à suivre.

 

 

Boké, Bailo Bah, pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...