Sélectionné pour vous :  Coupe du monde Handball (junior ) : l'équipe guinéenne se retire pour "éviter d'autres cas de fuite"

34 DAF interdits de quitter le pays: « La démarche n’est pas cohérente, on fait semblant de faire ce qu’on ne fait pas »

La semaine dernière, le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et financières a interdit 34 directeurs administratifs et financiers du gouvernement guinéen de quitter le pays. Cette décision de Aly Touré alimente les débats et chacun y va de son commentaire.

Interrogé par un de nos reporters ce lundi, 23 octobre 2023, le président du mouvement pour la sollicitation et le développement a dit à qui veut l’entendre que c’est une décision tardive.

« On ne comprend rien de ce qu’ils font. Y a trop de populisme dans leur démarche. Ils ont commencé par évaluer les membres du gouvernement. Qu’on nous dise qu’on va les évaluer comme des écoliers, c’est de la fanfaronade. La CRIEF existe depuis 2021, pourquoi c’est maintenant que la décision tombe ? La démarche n’est pas cohérente. On fait semblant de faire ce qu’on ne fait pas. Ils sont en train de se tromper voulant tromper le peuple », a réagi Dr Abdoulaye Diallo.

Selon nos informations, certains ministres seraient aussi interdits de quitter le sol guinéen. Pour lier la parole à l’acte, leurs passeports diplomatiques leur ont été retirés, apprend-on. Et pour notre interlocuteur, « si c’est avéré, on doit démettre les ministres concernés de leurs fonctions et les mettre à la disposition de la justice. On a vu avec l’ancien ministre des Infrastructures et des Travaux Publics », a dit Dr Abdoulaye Diallo.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Procès du 28 sept : les avocats constitués dans le dossier menacent de suspendre leur participation à partir du 29 mai
Laisser une réponse
Share to...