Sélectionné pour vous :  Le nouveau président préfectoral de la filière bois de Kindia prend la parole: "Nous n'avons rien trouvé dans la caisse comme argent"

Épreuves du CEE lancées par le maire Tos Camara à Matoto : « On ne doit pas du tout bafouer l’enseignement »

A l’instar des autres communes de la capitale, les premières épreuves du Certificat d’études élémentaires (CEE), ont été lancées ce lundi, 5 juin 2023, à Matoto. Au lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya, c’est le maire de la commune accompagné des représentants des membres du gouvernement qui a lancé les épreuves.

Mamadouba Tos Camara a invité les uns et les autres à la rigueur :

« L’avenir de demain dépend de tout ce que nous allons faire aujourd’hui pour nos enfants et petits-enfants, pour que la Guinée de demain soit une Guinée meilleure et émergente. Donc, on ne doit pas du tout bafouer l’enseignement et c’est aujourd’hui le résultat de tout ce que les enfants ont appris pendant l’année. Il ne faut pas que les gens se laissent influencer ou bien faire en sorte que les examens de cette année soient bâclés. Donc, les instructions sont données par le ministre et je sais que les superviseurs vont les respecter à la lettre, et les enseignants ou les délégués qui sont dans les différents centres, vont respecter strictement les consignes données », a-t-il déclaré.

Quant au représentant du ministre du Budget et celui de la Défense Nationale, le général de brigade David Haba s’est également inscrit sur la même lancée :

« Nous avons lancé l’épreuve sous le signe de tolérance zéro. Je l’ai dit dans la salle, aux encadreurs qui étaient présents, que si on trompe les enfants, nous essayons de les aider par la fraude, ça veut dire nous sommes en train de nous tromper nous-mêmes. Demain, on aura des cadres qui ne seront pas à la hauteur de nos attentes. Donc, que ça soit la presse, l’encadrement et les candidats eux-mêmes, nous invitons tous à soutenir l’initiative de qualification de l’enseignement qui a été entreprise par le gouvernement, à sa tête le président de la transition, et qui est matérialisée par les initiatives concrètes du ministre de l’Enseignement Pré-universitaire. Que tout le monde appuie cet effort pour que notre enseignement soit désormais qualifié », a-t-il espéré.

Sélectionné pour vous :  Le nouveau président préfectoral de la filière bois de Kindia prend la parole: "Nous n'avons rien trouvé dans la caisse comme argent"

Dans la commune de Matoto, ils sont au total 31 682 candidats dont 16 228 filles qui affrontent le CEE.

 

Mohamed Lamine Souaré pour siaminfo.com

Laisser une réponse
Share to...