Sélectionné pour vous :  Faranah : Six Braconniers mis aux arrêts par des agents du Parc National du Haut Niger

Date butoir pour le renouvellement des permis et plaques d’immatriculation: ce qu’en dit le SG du syndicat des transporteurs de Ratoma

A travers un communiqué en date du 29, mai 2023, le gouvernement guinéen à travers le ministère des Transports a rappelé la date butoir pour le renouvellement des anciens permis de conduire volet rose et les plaques d’immatriculation des véhicules automobiles et autres engins roulants au 30 juin 2023.

Passé ce délai, les anciennes plaques ne seront plus valables dans la circulation et leurs utilisateurs s’exposent à des sanctions. De plus, aucun ancien permis de conduire volet rose authentifié ne sera valable.

Comment cette décision a été accueillie au niveau du Syndicat des transporteurs ? Interrogé ce vendredi, 02 juin 2023 par un journaliste de siaminfos.com, Elhadj Mamadou Yaya Baldé, secrétaire général de la section syndicale des transporteurs et mécanique générale de Ratoma dit ne pas être contre la décision. Le syndicaliste rappelle tout de même leurs revendications auprès du gouvernement.

« Nous avons accueilli cette décision avec sérénité. Nous, étant une organisation socioprofessionnelle à vocation le maintien de la paix et la mobilité financière, nous ne pouvons pas dire le contraire de ce que le gouvernement dit. Mais nous pouvons poser nos doléances positivement. C’est ce que nous avons fait pour la première fois quand ils avaient fixé le délai. Nous avions fait nos remarques et nous avions demandé des choses concernant les plaques d’immatriculation et les prix des permis de conduire. Nous avions formulé des demandes que nous avions déposées auprès du gouvernement. C’est ce qui a motivé le premier report jusqu’au 30 juin », a-t-il laissé entendre.

Aujourd’hui, ajoute le Secrétaire général du syndicat des transporteurs de Ratoma, « c’est ces mêmes démarches qui continuent. Nous sommes en train de négocier. Nous continuons nos démarches auprès du gouvernement sur les points que nous avions revendiqués. Mais nous n’avons pas dit qu’on ne va pas informatiser nos documents. Nous ne sommes pas contre l’informatisation. Il faut que tous les documents soient désormais des documents biométriques. Nous avons vu par exemple les cartes d’identité, les passeports, les permis de conduire. Au niveau du transport aussi, on ne peut pas rester sans que les documents soient mis en biométrie », a-t-il déclaré.

Sélectionné pour vous :  Faranah : Six Braconniers mis aux arrêts par des agents du Parc National du Haut Niger

En ce qui concerne la date butoir du 30 juin prochain, Elhadj Mamadou Yaya Baldé entretient un flou. Il précise tout de même qu’ils vont poursuivre les négociations auprès du gouvernement.

« Si la date du 30 juin est tenable ? Dès le début, c’est ce qui a été dit comme date butoir. Maintenant nous observons, parce que c’est une date donnée par le gouvernement. Nous ne pouvons pas dire que ce n’est pas tenable parce que nous ce n’est pas une date qu’on avait demandée. On va continuer à travailler sur nos revendications. Si le gouvernement nous satisfait, ce n’est pas un problème. Nous, on avait demandé une doléance, parce que dans les autres pays ça a été biométrisé. Donc, il n’y a pas de raison que ça ne soit pas en Guinée. Nous ne sommes pas contre, parce que nous devons aller ailleurs », a dit le syndicaliste.

Dans son intervention, Elhadj Mamadou Yaya Baldé précise qu’ils n’excluent pas de faire d’autres doléances au gouvernement « au moment venu ».

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...