Sélectionné pour vous :  Gendarmes tués dans l’accident de Sougueta (Kindia) : « Ils ont été des vaillants combattants au service de l’unité » (témoignages)

Abdoul Sacko à propos de Bah Oury : « Il n’est pas venu pour rassembler les Guinéens autour de la transition; il est venu pour… »

Le pessimisme continue de gagner du terrain chez le coordinateur général du forum des forces sociales de Guinée quant au choix porté sur Amadou Oury Bah en qualité de Premier ministre, chef du gouvernement guinéen. Selon Abdoul Sacko, Bah Oury a été uniquement choisi pour ce poste pour favoriser le glissement du chronogramme de la transition.

Abdoul Sacko tire la source de son affirmation dans l’annonce faite par le Premier ministre guinéen sur les ondes de la RFI il y a peu. Dans cette sortie, M. Bah Oury a laissé entendre que la transition en cours doit aller jusqu’en 2025. Ce qui est pour l’activiste de la société civile une preuve parfaite de soutenir que l’homme a été nommé pour une mission purement politique et qui vise à regarder le retour à l’ordre constitutionnel.

« Bah Oury n’est pas venu pour rassembler les Guinéens autour de la transition, il est venu pour une mission politique qui consiste à faire glisser du mieux que possible le délai de la transition. Il a exprimé ce qu’il y a en lui, il a exprimé la raison pour laquelle lui, il est venu », a-t-il fait savoir.

Pour donc barrer la route à cette velléité, Abdoul Sacko appelle le peuple de Guinée à prendre ses responsabilités pour dire non à tout glissement du chronogramme de la transition.

« Il revient au peuple de Guinée de savoir si toutefois nous allons continuer à se considérer comme des moutons à drainer par le nez. Donc, il reviendra au peuple de prendre ses responsabilités et montrer que sa patience a une limite, il ne peut pas continuer à vivre le calvaire parce que la transition, c’est un moment de calvaire, dans lequel il faut sortir rapidement », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Kindia: un adolescent de 14 ans qui fabrique un petit avion, à l'aide du bois et des tôles demande au Colonel Doumbouya de l'aider à se former à l'étranger

Il faut dire que d’autres structures sociopolitiques sont également contre le projet de glissement du chronogramme de la transition. C’est le cas des forces vives de Guinée qui ont déclaré récemment qu’elles ne reconnaîtront plus le pouvoir du CNRD après le 31 décembre 2024, date indiquée pour la fin de la transition guinéenne.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...