Sélectionné pour vous :  Report de la date d'inscription pour le concours à la fonction publique : réactions de quelques candidats

Abdoulaye Bah de l’UFDG révèle : « La plupart des accidents en Guinée relèvent de la fantaisie, du jeu et de l’inconscience des conducteurs »

En Guinée, les accidents de la route sont devenus récurrents. Des accidents qui causent des morts et des blessés graves. Selon les chiffres du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, entre 2019 et 2023, le pays a enregistré 3 973 décès et 5 215 blessés graves dû à des accidents de la circulation.

Interrogé sur la question, Abdoulaye Bah, ancien président de la délégation spéciale de Kindia, fait sa lecture, tout en donnant des conseils aux usagers de la route.

« En tant que citoyen, je dirai que chacun utilise son cerveau, utilise sa conscience pour rouler prudemment sur les routes. Les routes tuent. Ce n’est pas seulement en Guinée. Ça tue dans le monde entier. Maintenant, nous sommes dans un pays à relief accidenté où y a trop de montages, trop de virages. Donc, les citoyens doivent faire beaucoup attention. Ceux qui partent doucement, ceux qui partent prudemment, ceux qui partent lentement, ceux qui partent consciencieusement arrivent à bon port », indique notre interlocuteur.

Selon lui, « la plupart des accidents en Guinée relèvent de la fantaisie, du jeu et de l’inconscience des conducteurs. Deuxièmement, les autorités actuelles doivent vérifier, il y a la brigade mobile qui doit circuler sur les routes nationales pour pouvoir dissuader d’éventuelles plaisantins mais aussi vérifier l’état de santé mental où ceux qui seraient à même de prendre la drogue ou de l’alcool. Donc, y a une responsabilité partagée entre les autorités routières, politiques, administratives et les conducteurs », estime-t-il.

Ibrahima CAMARA pour Siaminfos.com

622750332 

Sélectionné pour vous :  La Guinée fait-elle face à une crise énergétique ? « Malheureusement, on est toujours dans la réaction, on évite l’anticipation » (spécialiste)
Laisser une réponse
Share to...