Sélectionné pour vous :  CRIEF : Michel Kamano obtient une autorisation exceptionnelle de sortir du territoire pour des raisons de santé...

Lero (Siguiri) : une fille de 17 ans trouve la mort suite à un avortement

Adèle Condé, élève, est décédée dans la soirée de ce jeudi, 10 août 2023 au poste de santé de Lero, un district qui relève de la sous-préfecture de Siguirini, préfecture de Siguiri. À en croire les témoignages de Docteur Abdoul Bachir Condé, médecin légiste à l’hôpital préfectoral de Siguiri, la victime a trouvé la mort suite à l’avortement d’une grossesse de quatre mois.

 »Nous avons été informés par le chef du poste de santé de Lero le docteur Amara Oularé de la situation de cette fille depuis le premier jour qu’elle s’est présentée au poste de santé le 08 août 2023. Ce jour là, elle souffrait d’une douleur abdominale intense et avec beaucoup de saignement. Donc, plusieurs discussions avec le médecin traitant, la fille a finalement avoué qu’elle était enceinte de quatre mois et qu’elle tentait d’interrompre cette grossesse. Toujours dans le même échange de paroles avec le médecin, elle a dit qu’elle n’était pas chez ses parents et qu’elle vivait depuis maintenant un bon moment avec son concubin du nom de Sékouba Traoré, qui est peut-être l’auteur de la grossesse. Comme c’était une grossesse non désirée, elle a donc tenté d’y mettre un terme en consommant de l’alcool mélangé. Et c’est ce qui a causé des effets jusqu’à ce qu’elle a décidé de se rendre au poste de santé. Après avoir passé au poste de santé de Lero, les médecins ont réussi à stabiliser un peu son état et ils ont demandé au papa biologique de la victime d’évacuer urgemment sa fille sur Siguiri pour le reste du traitement. Et une réunion familiale, les parents ont finalement décidé de l’amener dans la journée d’hier jeudi 10 août 2023 à l’hôpital préfectoral de Dinguiraye et c’est entre temps que la fille est décédée. Donc elle n’a eu le temps d’être transférée à l’hôpital préfectoral de Dinguiraye », a laissé entendre le médecin legiste.

Sélectionné pour vous :  Rapport d'Etat américain sur les droits de l'homme en Guinée : <>, selon un activiste de la société civile

Aux dernières nouvelles, le corps de la victime a été rendu aux parents pour son inhumation dans la soirée du jeudi, 10 août 2023.

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...