Sélectionné pour vous :  Boké : une femme, mère de deux enfants, tué* par l'amant de sa jeune sœur au cours d'une altercation 

Le nouveau président préfectoral de la filière bois de Kindia prend la parole: « Nous n’avons rien trouvé dans la caisse comme argent »

A peine installé dans ses nouvelles fonctions, le président préfectoral de la filière bois promet de réorganiser la structure à Kindia sur tous les angles. Cela devrait selon lui, commencer par l’entrepôt dont l’accès est très difficile à cause de l’installation « anarchique » des travailleurs.

Interrogé par notre correspondant basé dans la ville des agrumes, Moussa Bangoura a parlé de ce qu’il a trouvé au niveau de la filière préfectorale avant de décliner ses ambitions.

« A notre arrivée ici, nous avons trouvé qu’il n’y avait pas d’organisation stricte. Ici, chacun faisait ce qu’il veut. Mais, nous allons mettre fin à cela pour les 5 ans de notre mandat, nous allons réorganiser la filière à partir des sous-préfectures jusqu’au centre.
Ici à l’entrepôt, tout le monde est mélangé. Il y a tout genre d’ouvriers mais nous avons envisagé de recenser tous les vendeurs de bois, les identifier par lot. Les menuisiers seront aussi identifiés et classés par catégorie. Les chauffeurs de minis bus qui sont là seront identifiés aussi et catégorisés. Et, c’est pareil que les tricycles qui sont là. Ils seront réunis par groupe et leurs responsables seront choisis.
Actuellement dans l’entrepôt, tout est désorganisé. Mais nous voulons lutter contre cela. Lors de notre première rencontre, nous avions mis en demeure notre chargé de l’aménagement de trouver la solution rapidement pour désengorger nos locaux. Que les routes qui sont là soient praticables pour éviter l’enclavement », a-t-il indiqué avant de renchérir:

« La semaine dernière, le président régional de la filière bois était à Faranah pour le lancement de la campagne de reboisement. A son retour, il nous a fait le compte-rendu.
Même hier, nous étions à la section des forêts et faune, on nous a accompagnés à Bendougou pour nous montrer le site qu’on doit reboiser. Donc, nous sommes fin prêts pour le reboisement prévu ce dimanche.
Cette année, toutes les sous-préfectures seront invitées. Nous sommes en train de rédiger des correspondances à cet effet. Donc, ça ne sera pas seulement la ville de Kindia, mais toutes les 10 sous-préfectures là », a fait savoir le promu, qui indique que: « Nous avons pris fonction au mois de juillet mais jusqu’à présent, on a du mal à mobiliser les gens car nous n’avons rien trouvé dans la caisse, l’équipe sortante n’a rien laissé comme argent. Tout ce qu’on a trouvé dans la caisse, c’est pour le reboisement et ça aussi, c’est la moitié. Ça a été déposé dans un compte bloqué, on ne peut pas accéder à cela il faut que le président national de la filière bois délivre un papier pour pouvoir accéder à ce fonds. Donc, on est en train de commencer à zéro. Les gens n’ont rien laissé au bureau. Mais, on est en train de se battre pour commencer les travaux », a-t-il rassuré.

Sélectionné pour vous :  Labé: abandonnée depuis plusieurs années, la maison des jeunes de Tountouroun dans un état piteux

 

Kindia, Sam Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...