Sélectionné pour vous :  Assemblée générale du mouvement syndical : La colère noire des travailleurs après la délocalisation de la réunion dans une autre salle

Alphonse Charles Wright répond à Me Mohamed Traoré : « Je ne reporterai aucun arrêté qui a été pris dans la légalité »

Depuis plusieurs jours maintenant, la suspension d’un magistrat à travers un arrêté du ministre de la Justice fait grand bruit au sein de l’appareil judiciaire du pays. Alphonse Charles Wright, puisqu’il s’agit de lui, a suspendu le président du tribunal de première instance de Labé pour « insuffisance professionnelle ». Aussitôt annoncée, certains avocats comme Me Mohamed Traoré ont demandé au Garde des Sceaux de revenir sur sa décision.

Interrogé ce lundi, 21 août 2023, l’ancien procureur général près la Cour d’Appel de Conakry est resté droit dans ses bottes :

« J’ai une invite particulière à l’endroit de tous les magistrats de Guinée. Qu’ils sachent que je ne suis adversaire de personne. Je suis un ministre qui vient régler les problèmes de la justice pas d’en créer. J’ai entendu certains avocats qui ne méritent même pas une réponse particulière en violation de leur obligation de réserve parce qu’étant au CNT. Il est qui pour demander à un ministre qui a pris légalement une décision de revenir là-dessus ? Est-ce que j’ai besoin d’un conseil qui dénie la légalité ? Un ancien bâtonnier doit-il sortir de sa réserve pour dire à un ministre de reporter sa décision au motif qu’elle a été prise illégalement, c’est son travail ? Quand on veut s’ériger en défenseur de la vérité il faut admettre quand la légalité a été violée. Je ne reporterai aucun arrêté qui a été pris dans la légalité », a-t-il rétorqué chez nos confrères de FIM FM.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

Sélectionné pour vous :  TPI de Pita : Almamy Sékou Camara, le nouveau procureur installé dans ses fonctions
Laisser une réponse
Share to...